Bourse: Wall Street clôture en nette hausse

Publié le 13/08/2019 à 10:31, mis à jour le 13/08/2019 à 16:55

Bourse: Wall Street clôture en nette hausse

Publié le 13/08/2019 à 10:31, mis à jour le 13/08/2019 à 16:55

Des courtiers sur le plancher de la Bourse de New York.

(Photo: Getty images)

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a clôturé dans le vert mardi, accueillant avec enthousiasme le report de certains tarifs douaniers supplémentaires que les Etats-Unis comptent imposer à la Chine sur des produits de grande consommation.

Les indices

À Toronto, vers midi, l'indice S&P/TSX a terminé la journée sur une hausse de 113 points, ou de 0,7%, à 16 350 points.

À New York, le S&P 500 a gagné 42 points, ou 1,48%, à 2 926 points.

Le Dow Jones a progressé de 372 points, ou de 1,44%, à 26 279 points.

Le Nasdaq a avancé de 152 points, ou de 1,95%, à 8 016 points.

Le contexte

La Bourse de New York avait débuté la séance dans le rouge, préoccupée par la montée de la crise politique à Hong-Kong et la menace d'une intervention de la Chine.

Mais les indices sont brusquement passés dans le vert après un communiqué des services du représentant américain au Commerce indiquant que les taxes supplémentaires de 10% que Washington prévoit d'imposer sur les téléphones cellulaires, ordinateurs portables et autres consoles de jeux fabriqués en Chine entreraient en vigueur mi-décembre au lieu du 1er septembre.

D'autres produits, notamment liés à la santé ou à la sécurité, seront complètement exemptés de cette surtaxe.

«Ce report des tarifs est très positif. Il est interprété comme un dégel, alors que la situation (entre les États-Unis et la Chine, NDLR) était glaciale», a souligné Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management. 

«Cela montre aussi à quel point les marchés sont sensibles à chaque nouvelle sur ce sujet alors que le commerce mondial est en train de ralentir», a continué M. Skrainka. 

Wall Street a évolué ces dernières semaines au gré des évolutions sur le front commercial sino-américain, alternant entre baisses soudaines et hausses brutales. 

«Un tweet du président Trump peut faire paniquer les investisseurs ou alors provoquer un enthousiasme démesuré. Cela indique, de mon point de vue, un manque de confiance», a souligné Sam Stovall de CFRA.

Mardi, les valeurs technologiques, ont profité de l'accalmie entre Pékin et Washington, de nombreuses entreprises de ce secteur s'approvisionnant largement en Chine. 

L'action d'Apple, qui joue gros avec son iPhone, a ainsi gagné 4,2% et le titre d'Alphabet, la maison mère de Google, est monté de 1,9%.

Dans le secteur de la grande distribution, la chaîne de magasins d'appareils électroniques Best Buy a vu son action bondir de 6,5%. 

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette américaine à 10 ans remontait à 1,69% en fin d'après-midi.

Il a failli en séance passer sous celui des bons du Trésor américain à 2 ans, qui s'établissait en fin de journée à 1,67%.

Une inversion de la courbe de ces taux, le premier passant au-dessus du second, est généralement considérée comme un signe avant-coureur d'une récession.


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: à Wall Street, le Dow Jones plonge de 3%

Mis à jour à 17:26 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les acteurs du marché s’alarment devant la propagation à grande échelle de l’épidémie.

Titres en action: MTY, Air Canada, WSP Global...

06:47 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Mines: le Québec de moins en moins attractif

Ottawa et Québec «ne sont pas parvenus à proposer un climat attractif pour les investisseurs», déplore l'AMQ.