Bourse: Héroux-Devtek au sommet, Amaya plonge de 32%

Publié le 10/11/2015 à 10:22, mis à jour le 10/11/2015 à 17:06

Bourse: Héroux-Devtek au sommet, Amaya plonge de 32%

Publié le 10/11/2015 à 10:22, mis à jour le 10/11/2015 à 17:06

(Photo: Bloomberg)

Wall Street a terminé la séance de mardi sans direction, ne trouvant aucune raison d'inverser la tendance négative de la veille, vu le ralentissement de l'inflation en Chine et les hésitations des Bourses européennes. À Toronto, le titre de Héroux-Devtek (TOR: HRX) a touché un nouveau sommet annuel tandis que celui d'Amaya (TOR: AYA) a plongé de 32% après la publication de résultats financiers décevants.

À Toronto, l'indice S&P/TSX a terminé la journée sur une perte de 70,99 points, ou de 0,53%, à 13 411,63 points.

Le dollar canadien a clôturé à 75,39 cents US, en hausse de 0,06 cent.

À New York, le S&P 500 a avancé de 3,14 points, ou de 0,15%, à 2 081,72 points.

Le Dow Jones a progressé de 27,73 points, ou de 0,16%, à 17 758,21 points.

Le Nasdaq a cédé 12,06 points, ou 0,24%, à 5 083,25 points.

À lire également: À surveiller: CP, BMTC et Héroux-Devtek

À Toronto, Héroux-Devtek a touché un sommet annuel de 14,09$ au lendemain de la publication de résultats financiers supérieurs aux prévisions des analystes.

À l'inverse, Amaya a plongé de 32,44%, ou de 10,13$, à 21,10$, après avoir dévoilé des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, tout en abaissant ses prévisions pour le trimestre en cours.

Des chiffres décevants en Chine

«Pour le moment les amateurs de bonnes affaires se retiennent» d'acheter, a noté Patrick O'Hare, de Briefing, en référence à l'habitude prise ces derniers temps par le marché de rebondir après chaque accès de faiblesse des indices.

«Des chiffres décevants sur l'inflation des prix à la consommation en Chine accompagnent l'attente relancée d'une hausse des taux d'intérêt en décembre par la Réserve fédérale» pour peser sur le moral des investisseurs, analysaient pour leur part les analystes de Charles Schwab.

L'inflation a fortement ralenti en octobre en Chine, à 1,3% sur un an, traduisant une faible demande et une pression déflationniste, ce qui nourrit les inquiétudes sur l'économie chinoise, après des statistiques du commerce en baisse publiées dimanche. 

Aux États-Unis, l'optimisme des petits entepreneurs s'est affiché stable en octobre par rapport à septembre, alors que les analystes de Bloomberg avaient espéré qu'il se renforcerait.

Quant aux prix à l'importation aux États-Unis, ils ont encore baissé en octobre, (-0,5%), et pas seulement sous l'effet de la chute des cours du brut, mais sans que les analystes en tirent des conclusions très éclairantes.

D'un côté, ce chiffre confirme que l'objectif d'inflation annuelle de 2% auquel aspire la Fed reste hors d'atteinte: «Cela n'encourage pas forcément la Fed à remonter les taux en décembre. En même temps, la Fed continue à penser que les raisons de la baisse des prix à l'importation sont passagères», et non de nature à peser sur son intention de rehausser les taux, a assuré M. O'Hare.

Enfin, les Bourses européennes s'affichaient hésitantes en cours de séance alors que les nuages, en particulier politiques, reviennent sur le Portugal, l'Espagne ou la Grèce.

Le marché obligataire était pratiquement stable. Le rendement des bons du Trésor à dix ans s'affichait à 2,348%, contre 2,353% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,116% comme auparavant.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Moins de millions pour le patron d'Air Canada à cause de la COVID-19

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

Il était en voie d’avoir droit à une rémunération globale d’environ 12,9 millions $ l’an dernier.

Les centres d'achats rouvriront le 1er juin à l'extérieur de Montréal

Mis à jour il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

M. Legault a voulu rassurer les secteurs qui n'ont pas eu de consignes pour leur rappeler qu'ils ne sont pas oubliés.