Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 09/08/2019 à 07:43, mis à jour le 09/08/2019 à 08:18

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 09/08/2019 à 07:43, mis à jour le 09/08/2019 à 08:18

Un homme consulte des données sur sa tablette

(Photo: Getty Images)

Alors qu’on apprenait que les prix à la production en Chine avaient perdu du terrain pour la première fois en trois ans, Wall Street était attendue en baisse vendredi.

Le S&P 500 devrait ouvrir en baisse de 0,65 %, à 2920 points, le Nasdaq devrait chuter de 0,87 %, à 7668 points, et le Dow Jones devrait laisser aller 0,57 %, à 26 215 points.

Contexte

« Les marchés vont maintenant attendre, une fois de plus, la prochaine séquence dans la confrontation sino-américaine », a également estimé Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC. 

Jeudi, les indices boursiers avaient bénéficié d’une relative accalmie, en l’absence de mauvaises nouvelles et grâce à la stabilisation de la monnaie chinoise.

Signe que les tensions sont loin d’être évacuées, le département américain du Commerce a annoncé dans la soirée l’imposition de droits compensateurs sur des milliards de dollars d’importations de placards de cuisine et d’armoires de salles de bains fabriqués en Chine.

Du côté des indicateurs, les prix à la production se sont inscrits en baisse le mois dernier en Chine pour la première fois depuis trois ans. Le Japon a par contre, affiché une croissance plus forte prévue au deuxième trimestre.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont terminé vendredi une semaine difficile en ordre dispersé, mais la prudence est restée de mise sur les différentes places en attendant des nouvelles sur le dossier commercial sino-américain.

À Tokyo, les indices ont été soutenus par des chiffres de croissance supérieurs aux attentes au deuxième trimestre au Japon. L’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a ainsi fini en hausse de 0,44 %, soit 91 points à 20 684 points, et le Topix de tous les titres du premier tableau a pris 0,35 % (+5,18 points) à 1 503 points.

Les investisseurs sont d’habitude très prudents à la veille d’un week-end de trois jours, lundi étant un jour férié au Japon, mais le fait que le Nikkei ait perdu près de 1 000 points en quatre séances avant celle de jeudi a entraîné une chasse aux bonnes affaires ces deux derniers jours.

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a clôturé en baisse de 0,69 % à 25 939 points.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 0,71 % à 2 774 points, celui de la Bourse de Shenzhen 1,27 % à 1 479 points.

Ces indices ont notamment été affaiblis par la formalisation de l’interdiction au géant de la technologie Huawei et à d’autres entreprises chinoises de nouer des contrats avec des marchés publics américains, dernier épisode du bras de fer commercial entre les États-Unis et la Chine.

La Bourse de Paris restait mal orientée (-0,95 %) vendredi à la mi-journée, les investisseurs privilégiant la prudence en attendant davantage d’éléments sur le conflit commercial et la crise italienne.

À 08H00, l’indice CAC 40 perdait 52,11 points à 5 335 points, dans un volume d’échanges de près d’un milliard d’euros. La veille, il avait clôturé sur un gain de 2,31 %.

À l’agenda

Les investisseurs devraient connaître aujourd’hui l’indice des prix à la production américains.

Sur le même sujet

Bourse: un scénario émerge pour 2020

BLOGUE. Le rétablissement de l'économie et des profits domine les pronostics, mais la Bourse a pris les devants.

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

À la une

10 choses à savoir vendredi

120 000 $US pour cette «oeuvre d'art». Le Cybertruck fera économiser gros. La course au «supercochon» est bien amorcée!

TikTok, la Chine, vos enfants, un iPad... et vous

BLOGUE. Du 9 au 15 décembre, c’est la Semaine mondiale de l’éducation en informatique. Profitez-en.

Et si vous impliquiez davantage vos employés...

BLOGUE. Le simple fait de les laisser vraiment prendre part aux décisions a impact fou. Complètement fou.