Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/11/2020 à 07:12, mis à jour le 27/11/2020 à 07:31

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/11/2020 à 07:12, mis à jour le 27/11/2020 à 07:31

Des rabais sur la devanture d'un magasin

Cette journée suivant l'Action de grâce est traditionnellement celle du Vendredi fou. (Photo: Artem Beliaikin pour Unsplash)

Comme la veille, les places européennes manquaient du traditionnel souffle venu de Wall Street, fermée jeudi en raison de l’Action de grâce et ouverte seulement une partie de la journée vendredi.

Wall Street se préparait à ouvrir pour une séance écourtée dans le vert. Selon les contrats à terme, le S&P 500 montait de 0,22%, à 3 635 points, le Dow Jones de 0,21%, à 29 892 points, et le Nasdaq de 0,36%, à 12 196 points.

« Les volumes sur les marchés européens et américains risquent d’être faibles puisque les États-Unis auront une séance réduite » au lendemain d’une fermeture en ce long week-end de l’Action de grâce, note Naeem Aslam, analyste chez Avatrade.

Cette journée de vendredi est traditionnellement celle du Vendredi fou, où les commerces rivalisent de promotion et où les ventes en ligne devraient battre de nouveaux records.

Les investisseurs prenaient des bénéfices après la hausse de début de semaine grâce aux perspectives d’une transition vers l’administration Biden aux États-Unis et les nouvelles rassurantes sur les vaccins contre la Covid-19.

Mais, « le chemin sera long vers le retour à normale », prévient M. Aslam.

La Bourse de Paris évoluait en hausse de 0,52 % à 5596 points vendredi, rendue léthargique comme la veille par l’absence d’élan en provenance de Wall Street, et se dirigeant toutefois vers une quatrième semaine de hausse de suite. L’Europe boursière évoluait en ordre dispersé, Francfort gagnant 0,30 % à 13 326 points, et Londres perdant 0,52 % à 6330 points.

Les grandes Bourses asiatiques ont terminé la semaine dans le vert, les espoirs que le développement d’un vaccin permette une reprise de l’activité économique l’emportant sur la hausse inquiétante du nombre de cas de coronavirus dans le monde.

À Tokyo, l’indice vedette Nikkei a progressé pour la quatrième séance consécutive, de 0,4 % à 26 645 points, soit un bond de 4,4 % sur l’ensemble de la semaine. L’indice élargi Topix a pris 0,47 %, à 1.787points.

Le cours des valeurs japonaises est monté dans l’après-midi, mais « les gains ont été limités par les prises de bénéfices à cause du yen », en augmentation par rapport au dollar, ce qui pénalise les entreprises exportatrices japonaises, a estimé Yoshihiro Ito d’Okasan Online Securities dans une note.

Les inquiétudes sanitaires pesaient par ailleurs sur le marché, alors que le Japon, relativement épargné jusqu’ici par la Covid-19 comparé à d’autres pays, assiste à une augmentation importante du nombre d’infections. 

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a terminé en hausse pour la sixième séance d’affilée, de 0,28 % à 26 895 points.

L’indice composite de Shanghai a augmenté de 1,14 % à 3 408 points et celui de Shenzhen de 0,34 % à 2 253 points.

Du côté du pétrole

Les prix du pétrole étaient dans le rouge vendredi matin en Asie. Ils ont cédé du terrain jeudi, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts en huit mois et demi, alors que se profilent les réunions des ministres de l’OPEP+ lundi et mardi.

Après 07H25, le prix du baril de brut américain WTI perdait ainsi 0,46 % à 45,58 dollars et celui de Brent de la Mer du Nord montait de 1,26 % à 48,40 dollars.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Mis à jour le 01/12/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les places boursières étaient rassurées mardi par les indicateurs en Chine.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour le 30/11/2020 | LesAffaires.com et AFP

«Les investisseurs sont tentés de prendre une partie de leurs bénéfices à l’issue d’un mois de novembre exceptionnel».

À la une

Le Québec doit déjà se préparer à la prochaine pandémie

22/01/2021 | François Normand

ANALYSE - On a recensé l’éclosion de plus de 300 maladies infectieuses dans le monde entre 1940 et 2004, dont l'Ebola.

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.