Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 18/01/2019 à 06:51

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 18/01/2019 à 06:51

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York se dirige vers une ouverture dans le vert vendredi matin, les investisseurs espérant un apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis après des informations selon lesquelles Washington pourrait supprimer les tarifs punitifs à l'égard de Pékin.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,65% à 24 480 points selon les contrats à terme. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avance de 0,46 % %, à 6751 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,47% à 2647 points.


Hier, la séquence gagnante de la Bourse de Toronto s'est poursuivie pour une dixième séance consécutive, les investisseurs ayant bien accueilli certains signes d'ouverture avant la reprise de discussions commerciales entre les États-Unis et la Chine. L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 99,96 points à 15 211,22 points, atteignant ainsi son plus haut niveau en plus de six semaines.


Contexte


«Les marchés font preuve d'un peu plus d'optimisme en cette fin de semaine, dans l'espoir que les négociations sino-américaines débouchent sur du concret», a expliqué dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.


«Néanmoins, les indices européens sont toujours bridés à la hausse, principalement à cause du Brexit», a-t-il ajouté.


Ce dernier est, selon lui, «une machinerie complexe, partiellement hors de contrôle, et il n'existe pas d'alternative (au plan de sortie de Theresa May) qui fasse consensus à cette heure chez les dirigeants britanniques.»


Les tractations souhaitées par la Première ministre britannique avec l'opposition pour parvenir à un consensus sur un accord de Brexit ont abouti jeudi à une impasse, la dirigeante jugeant «impossible» de remplir une condition posée par le Labour.


Après avoir passé l'essentiel de la séance de jeudi mal orientés, les marchés américains se sont nettement repris «après des informations selon lesquelles les États-Unis pourraient envisager d'assouplir certaines taxes douanières à l'égard de la Chine, dans un signe de bonne volonté dans les négociations commerciales en cours», a précisé de son côté Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.


L'administration de Donald Trump étudie la possibilité de supprimer tout ou partie des tarifs douaniers imposés à la Chine, pour inciter Pékin à faire plus de concessions dans les négociations commerciales en cours entre les deux pays, affirme le Wall Street Journal.


Cette information, sur la base de sources anonymes, a immédiatement fait bondir la Bourse avant que les indices ne refluent à nouveau.


À l’étranger


Les Bourses chinoises ont achevé vendredi en hausse une semaine positive, les investisseurs se réjouissant d'une possible suppression des droits de douane imposés à la Chine par les États-Unis, afin de pousser Pékin à de nouvelles concessions.


Une vague d'optimisme soufflait sur les marchés asiatiques, portés par l'espoir d'un accord entre les États-Unis et la Chine sur leur différend commercial.


La guerre commerciale que se livrent les deux puissances pourrait en effet s'adoucir selon des informations rapportées par le Wall Street Journal, qui affirme que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer ont évoqué un assouplissement voire une suppression des taxes pesant sur Pékin en échange de réformes structurelles.


Interrogé par l'AFP, le département du Trésor a affirmé qu'aucune recommandation officielle n'avait été émise par MM. Mnuchin et Lighthizer et que les discussions étaient «loin d'être achevées».


Cependant, «le marché voit le verre à moitié plein, les signaux montrant que les concessions sont en bonne voie», a commenté Alfonso Esparza, analyste d'Oanda.


Les inquiétudes liées à l'ouverture d'une enquête pénale américaine sur des soupçons de vols de technologies par le groupe chinois de télécommunications Huawei, qui avaient secoué les marchés jeudi, semblaient mises de côté.


Sur le plan des valeurs, les sociétés du secteur de l'énergie étaient bien orientées après l'annonce jeudi par l'OPEP de la baisse de sa production en décembre pour le deuxième mois consécutif.


À l’agenda


Du côté des indicateurs, le marché prendra connaissance de la production industrielle pour ce décembre aux États-Unis. Les chiffres de la confiance des consommateurs de l'Université du Michigan complèteront l'agenda.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:56 | LesAffaires.com et AFP

Un déluge de résultats est attendu cette semaine, dont ceux d'Amazon, Facebook, Exxon Mobil et Boeing.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

18/04/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Nous avons une petite reprise de souffle à la veille de Pâques.»

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.