Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 15/02/2019 à 07:07

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 15/02/2019 à 07:07

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York pointe vers une ouverture au-dessus de l'équilibre vendredi matin, les investisseurs prenant le temps de digérer la forte chute des ventes au détail aux États-Unis qui a refroidi l'enthousiasme des dernières séances.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,10% à 25 452 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,08 % %, à 7024,75 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,07% à 2745,50 points.


Contexte


"Les mauvaises statistiques se sont de nouveau invitées sur le devant de la scène avec un plongeon des ventes au détail aux Etats-Unis de l'ordre de 1,2% sur un mois en décembre dernier, soit la chute la plus importante depuis 2009", a relevé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


«Évidemment, les données américaines confortent la crainte d'une récession prochaine qui est évoquée par les acteurs de marché depuis environ deux mois», a-t-il ajouté en notant «toutefois la résilience» des indices, qui n'ont pas non plus dévissé.


«Personne n'attendait rien de particulier», ce qui a accentué l'effet de surprise et cela a du coup aussi «entamé l'optimisme» autour des négociations commerciales sino-américaines qui semblaient avoir pris une tournure plus positive, a également souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.


Les entretiens sino-américains pour trouver une issue à la guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales ont d'ailleurs pris fin comme prévu vendredi à Pékin, avant une entrevue attendue entre le président chinois Xi Jinping et la délégation américaine.


Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a estimé que ces négociations avaient été «productives».


Aux États-Unis, Donald Trump a accepté jeudi de signer un compromis budgétaire obtenu de haute lutte au Congrès, après d'intenses tractations entre républicains et démocrates. Mais le président républicain a dans le même temps annoncé qu'il allait déclarer l'«urgence nationale» aux États-Unis pour construire un mur à la frontière mexicaine, sa grande promesse de campagne.


À l’étranger


Les Bourses de Hong Kong et Shanghai ont nettement trébuché vendredi, alors que persiste l'incertitude sur l'issue des pourparlers commerciaux sino-américains après de nouvelles discussions à Pékin, et à la suite d'indicateurs chinois moroses traduisant l'essoufflement économique du pays.


Après deux jours de discussions, les négociateurs chinois et américains se sont séparés vendredi à Pékin sur une note d'optimisme, disant travailler ardemment à chercher un terrain d'entente pour résoudre la guerre commerciale des deux puissances.


Cela a suffi à faire grimper les titres de groupes agricoles chinois, très affectés par les représailles douanières.


Mais, dans l'ensemble, les acteurs de marché sont restés de marbre: aucune avancée concrète n'a été dévoilée, à deux semaines de l'expiration d'une trêve dans le conflit douanier. Faute d'accord au 1er mars, Washington prévoit d'imposer de nouveaux tarifs punitifs.


Et selon des informations de presse, même si un report de l'ultimatum est envisagé par l'administration Trump, les discussions restent bloquées sur plusieurs dossier cruciaux.


La publication, vendredi, d'un nouveau ralentissement drastique de l'inflation chinoise en janvier, avec une progression quasi nulle des prix à la production, a encore assombri l'humeur des investisseurs: c'est un signe supplémentaire de l'effritement de la demande et de l'essoufflement de l'économie du géant asiatique.


Enfin, les places chinoises ont suivi les baisses enregistrées la veille à Wall Street, après l'annonce d'un très fort repli des ventes de détail aux États-Unis.


«Le marché est miné par des facteurs intérieurs et extérieurs de court-terme, mais cela ne devrait pas inverser la direction» nettement haussière des dernières semaines, souligne l'analyste Zhang Gang, du courtier Central China Securities.


Après leur effondrement spectaculaire en 2018 et «une période de fluctuations» début 2019, les Bourses chinoises devraient à nouveau se renforcer, estime-t-il.


À l’agenda


En matière d'indicateurs, la production industrielle en janvier aux États-Unis est à l'agenda aujourd'hui.


«Vu le contexte économique, les chiffres attendus aujourd'hui seront de première importance, notamment l'estimation pour février de l'indice de confiance du consommateur (Université du Michigan) qui avait lourdement chuté en janvier du fait du shutdown», a également anticipé M. Dembik.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07:01 | LesAffaires.com et AFP

«La nervosité persiste.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

25/03/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Les inquiétudes liées à l'économie mondiale sont de retour.»

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.