Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture vendredi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 15 avril 2024

«Le moral sur les marchés est renforcé par les annonces commerciales d'hier.»

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en hausse vendredi matin, entre annonces accommodantes de la BCE et perspective d’un accord commercial provisoire sino-américain.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,43%, à 27 302 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,42% à 7975,50 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,37% à 3024,75 points.

Contexte

La journée de jeudi a été riche en annonces, des déclarations de Donald Trump venant clore une journée sous le signe de la Banque centrale européenne, qui a déployé une panoplie de mesures anti-crise, avec de nouveaux rachats de dettes publiques et privées, un système de taux dégressifs et des prêts géants pour soulager les banques.

Le président américain a indiqué qu’il n’excluait pas de signer un accord commercial provisoire avec la Chine, tout en affirmant qu’un accord global restait sa priorité.

«Le moral sur les marchés actions (est) renforcé par les annonces commerciales» après que «la réunion tant attendue jeudi de la Banque centrale européenne a introduit de la volatilité», a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

«Les principaux indices ont fini en hausse hier, mais les gains sont relativement modérés» au regard de l’ampleur des mesures annoncées par l’institution, a-t-il complété.

Ces annonces «ont laissé un goût quelque peu amer dans la bouche des investisseurs», ont estimé pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève en s’interrogeant sur leur efficacité et les abaissements de prévision de croissance et d’inflation.

À l’étranger

Les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont terminé en solide hausse vendredi, ayant notamment profité d’une nouvelle vague d’optimisme autour des futures négociations commerciales sino-américaines, tandis qu’en Chine continentale les Bourses étaient fermées en raison d’un jour férié.

Les investisseurs en Asie ont bien accueilli des propos du président des Etats-Unis Donald Trump, qui a déclaré jeudi ne pas exclure de signer un «accord provisoire» avec la Chine sur leur différend commercial.

L’administration Trump a aussi indiqué qu’elle espérait des « progrès substantiels » lors des prochaines négociations commerciales avec la Chine, qui doivent se tenir début octobre à Washington.

La présentation par la BCE jeudi d’un paquet de mesures destinées à redynamiser l’économie de la zone euro a aussi rassuré les marchés asiatiques, anticipant par ailleurs une nouvelle baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, les ventes au détail aux États-Unis pour août sont à l’agenda.