Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture vendredi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 15 avril 2024

«Le rouge vif est de mise ce matin.»

La Bourse de New York semble vouloir ouvrir en fort recul vendredi, assommée par la décision surprise de Donald Trump d’alourdir les sanctions commerciales contre la Chine.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,20%, à 26 489 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,62% à 7761,25 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,33% à 2942,25 points.

Contexte

«Le rouge vif est de mise ce matin dans le sillage des nouvelles menaces commerciales du président Trump à l’encontre de la Chine. Alors que tout le monde pensait que les banques centrales allaient dicter la tendance, c’est bien le président américain qui a repris la main», ont estimé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Donald Trump a relancé jeudi la guerre commerciale contre Pékin, en annonçant son intention d’étendre des droits de douane supplémentaires à toutes les importations en provenance de Chine, provoquant la stupeur sur les marchés, inquiets de l’impact sur l’économie américaine.

«Celui qui voudrait qualifier les mouvements sur les marchés ces dernières 24 heures serait en droit d’affirmer qu’il vient juste d’expérimenter le coup du lapin», a résumé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

À l’étranger

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a chuté de 2,1% vendredi, victime d’un accès de fièvre du yen dans un contexte de nouvelles menaces commerciales des Etats-Unis envers la Chine, de crise diplomatique entre le Japon et la Corée du Sud et de tirs de missiles nord-coréens.

Par ailleurs, le bras de fer né de multiples contentieux historiques entre le Japon et la Corée du Sud s’est encore accentué vendredi, avec la décision de Tokyo de rayer la Corée du Sud de la liste des pays de catégorie A auquel il accorde un traitement de faveur concernant les exportations de produits sensibles. A compter du 28 août, Séoul passera en catégorie B, ce qui durcit les conditions imposées pour que les entreprises sud-coréennes puissent se procurer divers matériaux ou appareils auprès de firmes nippones.

Enfin, la Corée du Nord, a encore procédé vendredi à des tirs de missiles, pour la troisième fois en huit jours.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, le rapport mensuel sur l’emploi américain est très attendu. Avant cette publication, on en saura plus sur la balance commerciale pour juin aux États-Unis.