Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture vendredi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 15 avril 2024

«Les marchés ne savent pas sur quel pied danser en Europe.»

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en hausse vendredi matin, digérant à la fois des propos jugés moins accommodants qu’attendu de la Banque centrale européenne la veille, et une nouvelle salve de résultats, avant l’annonce du PIB américain au deuxième trimestre.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,27%, à 27 168 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,38% à 8012 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,27% à 3014,75 points.

Contexte

«Il est patent que les marchés ne savent pas sur quel pied danser en Europe. Après la BCE hier, nous faisons le pari que l’incertitude va demeurer à très haut niveau», a jugé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

«La BCE juge nécessaire d’intervenir, mais la réaction ne sera pas aussi forte que prévu: c’est en tout cas le message retenu par les marchés hier, qui sont presque déçus que le risque d’une récession ne soit pas plus fort», a-t-il ajouté.

La Banque centrale européenne, tout en optant dans l’immédiat pour le statu quo, a ouvert la voie jeudi à une série de remèdes anti-crise, allant d’une ou plusieurs baisses de ses taux à une possible reprise de ses rachats de dette, en brossant un sombre tableau des perspectives économiques en zone euro.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont fini en ordre dispersé vendredi, avant la reprise la semaine prochaine des discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et alors que les places occidentales avaient reflué jeudi.

Les investisseurs ont réagi au repli de Wall Street consécutif à des résultats décevants d’entreprises et à un discours du président de la Banque centrale européenne qui a troublé les places du Vieux continent.

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a également clôturé en territoire négatif (-0,69% à 28 397,74 points), effaçant les gains de la semaine.

En Chine continentale en revanche, les Bourses ont progressé: l’indice composite de la Bourse de Shanghai a pris 0,24% à 2944,54 points, celui de la Bourse de Shenzhen a grignoté 0,04% à 1573,45 points.

Les Bourses européennes avaient majoritairement terminé en baisse jeudi, les acteurs du marché ayant été refroidis par le sombre tableau économique brossé par la BCE.

Dans le même temps, les propos du patron de l’institution ont été jugés plus modérés que les analystes ne l’avaient anticipé.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, les yeux seront tournés ce vendredi après-midi vers la première estimation du PIB américain pour le deuxième trimestre.

«À noter que les États-Unis vont aussi procéder à leur révision annuelle des chiffres du PIB de ces dernières années, ce qui change parfois complètement la lecture de l’évolution de la croissance», selon M. Le Liboux.