Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture vendredi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|10 mai 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture vendredi

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales continuent de monter vendredi et les indices phare de Paris, Francfort et Londres ont atteint de nouveaux records, portés par les espoirs de politiques monétaires plus souples de la part des banques centrales.

Les indices boursiers à 8h00

Londres, Francfort et Paris ajoutaient 0,8 % en début de séance en Europe.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles progressait de 0,3 % et l’indice élargi S&P 500 de 0,4 %.

En Asie, le Nikkei 225 a ajouté 0,4 % à Tokyo. La bourse de Shanghai a progressé de moins de 0,1 % et le Hang Seng a bondi de 2,3 % à Hong Kong. Sydney a pris 0,4 % et Séoul 0,6 %.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole était en hausse de 48 cents US à 79,74 $US le baril.

Le dollar canadien a terminé la journée à 73,04 cents US jeudi, comparativement à 72,81 cents US mercredi.

 

Le contexte

Les nouvelles positives s’accumulent pour les investisseurs, notamment du côté de l’activité économique, qui se reprend en Europe. Lundi, les indices PMI dans la zone euro avaient montré une reprise après un début d’année faible.

Le Royaume-Uni est sorti au premier trimestre de la récession dans laquelle il était tombé fin 2023. Son produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,6% lors des trois premiers mois de l’année, a annoncé vendredi l’Office national des statistiques (ONS).

Le rebond de l’économie est plus marqué que les prévisions des économistes qui tablaient sur une progression de 0,4%.

Du côté des banques centrales, la Banque d’Angleterre a laissé jeudi des espoirs pour une première baisse de taux en juin, comme la Banque centrale européenne. Les banques centrales suisses et suédoises ont déjà franchi le pas.

Le ralentissement de l’emploi américain leur a permis d’envisager de nouveau avec plus d’assurance des baisses de taux au cours de l’année.

«La Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre sont convaincues que l’inflation dans leur zone respective va continuer à ralentir», souligne Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote.

Ces données ont fait nettement refluer les taux obligataires aux États-Unis, renforcées par la hausse des demandes d’allocations chômage, plus forte que prévu outre-Atlantique.

Vendredi, la tendance se répercutait à l’Europe : le taux de l’emprunt allemand à 10 ans reculait pour évoluer autour de 2,47%, contre 2,49% jeudi.

En Asie, la Bourse de Hong Kong a continué son fulgurant rebond des derniers mois, grimpant de 2,30% vendredi. Shanghai a terminé stable (-0,01%) et Tokyo en hausse de 0,41%.

Jeudi, après une ouverture hésitante, les indices de New York ont terminé en hausse. Pour sa sixième séance positive de suite, le Dow Jones a progressé de 0,85% tandis que le S&P 500 a pris 0,51% et le Nasdaq 0,27%. Les trois indices sont proches de leurs records absolus, tous établis plus tôt dans l’année.

 

ENEL flambe

Le géant italien de l’énergie ENEL a vu son bénéfice net bondir de 86,8% à 1,93 milliard d’euros au premier trimestre, en dépit de la baisse des prix de l’électricité et du gaz. Son action montait de 3,53% à Milan.

 

IAG réduit sa perte

Le groupe de transport aérien IAG, maison mère des compagnies British Airways et Iberia, a fortement réduit sa perte nette au premier trimestre, porté par une «demande croissante» pour les voyages qui a dopé son chiffre d’affaires, a-t-il annoncé vendredi.

IAG a publié une perte nette de 4 millions d’euros pour les trois premiers mois de l’année, contre 87 millions d’euros un an plus tôt. L’action avançait de 0,57%.

 

Le pétrole monte aussi

Le pétrole était dans le vert : le baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,37% à 84,19 $US et le baril de WTI américain gagnait 0,47% à 79,63 $US.

L’euro était stable face au dollar, à 1,0783 $US pour un euro.

Le bitcoin gagnait 0,52% à 62 962 euros.