Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture vendredi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Le rebond des cas de COVID-19 un peu partout sur la planète rend prudents les investisseurs.

Les grandes Bourses asiatiques ont terminé vendredi en net repli, les investisseurs ayant été effrayés par la recrudescence du coronavirus à Tokyo et à Hong Kong, où le gouvernement local a décider de réintroduire des restrictions pour contrer une deuxième vague.

Les contrats à terme de Wall Street évoluait dans le rouge avant l’ouverture de la place new-yorkaise. Le Dow Jones baissait de 0,71%, à 25 389 points. Le S&P 500 cédait 0,60%, à 3 122 points, et le Nasdaq reculait de 0,41%, à 10 684 points.

À mi-séance, en Europe, le CAC 40 de Paris montait de 0,28%, à 4934 points. Le FTSE 100 à Londres s’appréciait de 0,39%, à 6072 points. À Francfort, le Dax gagnait 0,50 %, à 12 552 points.

À la Bourse de Tokyo, l’indice vedette Nikkei a reculé de 1,06 % à 22 290 points et a quasiment stagné sur l’ensemble de la semaine, tandis que l’indice élargi Topix a lâché vendredi 1,42 % à 1 535 points.

Mal orienté dès le début de la séance après la clôture dans le rouge de Wall Street la veille, le Nikkei a creusé ses pertes dans l’après-midi après l’annonce d’un nouveau nombre record de cas de coronavirus recensés à Tokyo.

La capitale japonaise a enregistré vendredi 243 nouveaux cas de Covid-19, après 224 cas jeudi, qui était déjà un record depuis le début de la crise sanitaire et un doublement par rapport aux chiffres de la semaine dernière.

Le gouvernement japonais martèle qu’il n’a pas l’intention pour l’heure de restaurer l’état d’urgence, qui avait été mis en place dans tout le pays entre avril et mai.

Mais ces nouveaux chiffres inquiétants ont rendu les investisseurs encore plus « prudents », a relevé Okasan Securities dans une note.

D’autant qu’ils sont toujours préoccupés par la flambée constante des cas de Covid-19 aux États-Unis, menaçant de plus en plus la reprise de l’économie américaine.

La Bourse de Hong Kong a aussi flanché vendredi (-1,84 % à 25 727 points). Face à l’émergence de nouveaux foyers de coronavirus dans la métropole, le gouvernement local a décidé de refermer les écoles de la ville et d’imposer de nouvelles restrictions pour les restaurants, les bars et les salles de sport.

L’optimisme qui régnait ces derniers jours sur les marchés de Chine continentale a également connu un coup d’arrêt: l’indice composite de Shanghai a lâché 1,95 % à 3 383 points, tandis que celui de Shenzhen a limité les dégâts (-0,31 % à 2 251 points).

 

Du côté du pétrole

Les prix du pétrole étaient en net repli: vers 08H30 le prix du baril de brut américain WTI cédait 1,51 % à 39,02 dollars et celui du baril de Brent londonien perdait 1,20 % à 41,84 dollars.