Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mercredi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|22 mai 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mercredi

(Photo: Getty Images)

REVUES DES MARCHÉS. Les indices boursiers mondiaux évoluent plutôt en terrain négatif mercredi, en position d’attente avant la publication des résultats du premier trimestre de Nvidia, fabricant américain de puces électroniques devenu la valeur incontournable du secteur technologique.

 

 

Les indices boursiers à 7h45

Paris glissait de 0,4% en début de séance en Europe, Londres de 0,5% et Francfort de 0,2%.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 cédaient 0,1%.

En Asie, le Nikkei 225 a perdu 0,9% à Tokyo. Les bourses de Shanghai et de Séoul sont restées stables. Le Hang Seng a glissé de 0,2% à Hong Kong. Sydney a cédé 0,1%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole laissait couler 1,04 $US à 77,62 $US le baril.

Le dollar canadien s’est échangé au cours moyen de 73,27 cents US mardi, en baisse comparativement à son cours moyen de 73,45 cents US de vendredi. 

 

 

 

Le contexte

«C’est probablement le jour le plus important et certainement le plus attendu de la saison des résultats, puisque Nvidia doit dévoiler ses résultats du premier trimestre» après la clôture de la séance boursière américaine, commente Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

Le fabricant de puces électroniques, troisième plus grosse capitalisation boursière des Sept Magnifiques (surnom donné aux grands acteurs américains du secteur technologique), a vu le cours de son action gonfler de plus de 90% depuis le 1er janvier et de plus de 200% en douze mois.

«Il peut sembler étrange que les marchés dépendent des résultats d’une seule entreprise, mais au cours des derniers trimestres, cette publication est devenue l’un des événements les plus importants du calendrier macroéconomique», commentent les analystes de Deutsche Bank.

«Ce statut se justifie par les mouvements importants en Bourse qui suivent la publication des résultats du groupe. En février, lors de la dernière publication de résultats de Nvidia, le S&P 500 (un des trois principaux indices boursiers américains, NDLR) a bondi de 2,11% le lendemain, marquant sa plus forte progression journalière en plus d’un an», ont-ils poursuivi.

«Les récentes publications de Nvidia ont suscité des réactions comparables à celles observées après un rapport surprise sur l’emploi aux États-Unis ou une publication de l’IPC», un indicateur d’inflation, ajoutent les analystes de Deutsche Bank.

 

Les semi-conducteurs en hausse en Europe

Les valeurs européennes liées à l’industrie des semi-conducteurs étaient orientées en hausse avant les résultats de Nvidia : le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon prenait 2,19% à Francfort, STMicroelectronics gagnait 3,04% à Paris, ASML prenait 0,71% et ASM International 0,27% à Amsterdam.

 

M/S s’envole

La chaîne de distribution Marks and Spencer a annoncé mercredi un bénéfice annuel en forte hausse sur un an, ce qui faisait s’envoler son titre de 5,93% à la Bourse de Londres.

 

Du côté du pétrole et des devises

Les prix du pétrole baissaient après de premières données faisant état d’une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les prix du gaz remontaient en Europe.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet cédait 0,66% à 82,33 $US. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison le même mois, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, perdait 0,67% à 78,13 $US.

Sur le marché des changes, la livre bénéficiait d’une inflation britannique en net ralentissement, mais malgré tout plus élevée que ne l’anticipaient les économistes, ce qui atténue les paris d’une baisse de taux en juin.

La devise britannique s’octroyait 0,05% face au billet vert à 1,271 5 dollars, et gagnait 0,24% face à la monnaie unique européenne, à 85,20 pence pour un euro.

Le bitcoin prenait 0,52% à 70 077 dollars. Depuis le 1er janvier la cryptomonnaie vedette a vu son cours gagner près de 65%.