Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mercredi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|01 février 2023

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mercredi

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés boursiers retiennent leur souffle mercredi, avant une annonce de la banque centrale américaine (Fed) et les résultats du géant technologique Meta qui dicteront la tendance à Wall Street.

 

 

Les indices boursiers à 08h30

Les contrats à terme du Dow Jones lâchaient 143,00 points (-0,42%) à 34 013,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 retraitaient de 12,00 points (-0,29%) à 4 078,00 points. Les contrats à terme du Nasdaq retraitaient de 11,00 points (-0,09%) à 12 141,00 points.

À Londres, le FTSE 100 récoltait 18,03 points (+0,23%) à 7 789,73 points. À Paris, le CAC 40 progressait de 14,81 points (+0,21%) à 7 097,23 points. À Francfort, le DAX progressait de 60,20 points (+0,40%) à 15 188,47 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a augmenté de 19,77 points (+0,07%) à 27 346,88 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a haussé de 229,85 points (+1,05%) à 22 072,18 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain montait de 0,51 $US (+0,65%) à 79,38 $US. Le baril de Brent de la mer du Nord lâchait 0,07 $US (-0,08%) à 84,42 $US.

Le contexte

La décision de la Fed sera annoncée dans un communiqué à 14h00 et le président de l’institution, Jerome Powell, tiendra une conférence de presse trente minutes plus tard.

Les indices européens montaient prudemment à Paris (+0,22%), Francfort (+0,33%) et Londres (+0,19%) tandis que Wall Street était orientée en petite baisse avant l’ouverture.

Sur le marché obligataire aussi, peu de variation: les rendements des emprunts d’État américain à 10 ans s’établissaient autour de 3,5%.

Les investisseurs seront focalisés non pas tant sur l’ampleur de la hausse des taux de la Fed, attendue d’un quart de point, mais plutôt sur les indications de leur évolution lors des réunions suivantes.

Ils espèrent que la Fed sera suffisamment rassurée par des signes de ralentissement des prix et des salaires aux États-Unis pour valider la conviction du marché que sa politique monétaire devient suffisamment restrictive pour envisager une pause dans la hausse des taux d’intérêt, ou même un changement de cap vers une politique monétaire plus souple.

«Cela nous semble sous-estimer la volonté de la Fed de maintenir des conditions restrictives plus longtemps», prévient Franck Dixmier, directeur mondial des gestions obligataires chez AllianzGI.

Jeudi, les marchés se tourneront vers l’Europe, où la BCE et la BoE devraient toutes deux remonter leurs taux de 0,5 point de pourcentage.

Avant la réunion de la BCE, les investisseurs ont pris connaissance d’une nouvelle mitigée sur l’inflation en zone euro: pour le troisième mois consécutif, la hausse des prix à la consommation a nettement ralenti dans la zone euro en janvier, mais l’inflation hors prix de l’énergie et de l’alimentation se maintient à 5,2%, un niveau record, très au-dessus du plafond de 2% d’inflation fixé par la BCE.

Les investisseurs suivront les résultats de Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp) mercredi après la clôture de Wall Street.

Le groupe britannique de téléphonie Vodafone a dévoilé un chiffre d’affaires légèrement effrité pour son troisième trimestre décalé à cause du ralentissement en Europe, malgré une performance «résiliente en Afrique». Ses objectifs sont maintenus pour cette année. Le titre reculait de 2,15%.

Darktrace se défend de toute irrégularité comptableL’action de la société de sécurité informatique se reprenait mercredi à Londres, après avoir plongé en début de semaine sur des allégations d’irrégularités comptables par un fonds d’investissement américain, démenties par l’entreprise. Le titre grimpait de 5,76% à 222,30 pence, mais reste en baisse de près de 12% depuis le début de la semaine et de plus de 14% depuis le début de l’année.

Le billet vert cédait 0,32% à 1,0898 dollars pour un euro.