Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mardi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture mardi

En Asie, le Nikkei 225 a ajouté 0,3% à Tokyo. La bourse de Shanghai a reculé de 0,7% et le Hang Seng a plongé de 2,1% à Hong Kong. (Photo: La Presse Canadienne)

REVUES DES MARCHÉS. Des nouvelles encourageantes du côté des taux d’intérêt propulsaient les marchés mondiaux lundi matin, après une semaine plutôt positive sur Wall Street.

Les indices boursiers à 08h00

Londres, Francfort et Paris avançaient d’environ 1,5% en début de séance en Europe.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 progressaient de 0,2%.

En Asie, le Nikkei 225 a explosé de 2,4% à Tokyo. Le Hang Seng a pris 0,8% à Hong Kong. Sydney a ajouté 1% et Séoul a cédé 0,3%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole laissait couler 9 cents US à 86,29 $ US le baril.

Le contexte

Lundi, Wall Street avait finalement progressé après un début de séance dans le rouge, freiné par les craintes nées du conflit entre Israël et le Hamas.

Mais le principal mouvement sur les marchés mardi est la nette décrue des taux d’intérêt américain, qui n’avaient pas coté lundi en raison d’un jour férié.

Le taux d’intérêt de l’emprunt à 10 ans américain chutait de près de 15 points de base, passant de 4,802% à 4,657%, un mouvement pas vu depuis mars s’il se maintient jusqu’à la clôture.

Cette chute est liée à «des commentaires» de membres de la Banque centrale américaine lundi, selon Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

«Lorie Logan, présidente de l’antenne de la Banque centrale américaine de Dallas, a déclaré que la récente remontée des rendements obligataires américains à long terme pourrait signifier qu’il est moins nécessaire que la Fed procède à un nouveau resserrement», explique-t-elle.

La possibilité d’une nouvelle hausse des taux directeurs de la Banque centrale américaine en novembre, ainsi que de leur maintien à un haut niveau pendant de longs mois afin de lutter contre l’inflation avait provoqué une flambée des taux ces dernières semaines.

L’agenda des investisseurs est pauvre en indicateur mardi, mais le marché est tourné vers jeudi et la publication de l’inflation américaine (indicateur CPI) pour septembre.

Les investisseurs continuent également d’observer la suite du conflit déclenché par le Hamas contre Israël, et dont «l’évolution est extrêmement incertaine», relate François Rimeu, membre de l’équipe stratégie de la Française AM, et particulièrement sur le pétrole.

L’indice principal de la Bourse israélienne était en légère hausse mardi (+0,36%), tout comme lundi après avoir connu sa pire séance depuis mars 2020 dimanche (-6,47%).

 

Country Garden proche du défaut de paiement 

Surendetté, Country Garden, l’un des plus gros groupes immobiliers de Chine, a annoncé mardi qu’il pourrait ne pas être en mesure de rembourser tous ses emprunts, accentuant le risque d’un défaut de paiement.

Cette situation serait catastrophique pour ce secteur-clé de l’économie chinoise, qui a longtemps représenté au sens large un quart de son produit intérieur brut.

L’action chutait de 8,33% dans les derniers échanges à Hong Kong, et chute de plus de 70% sur l’année.

 

Respiration sur le pétrole 

Après avoir pris plus de 4% lundi, leur plus forte progression depuis mai, les cours du pétrole se tassaient un peu.

Le baril de Brent de mer du Nord reculait de 0,79% à 87,45 dollars américains ($US), et le WTI américain de 0,82% à 85,67 $US vers 3 h 00.

La forte hausse des cours du pétrole a dopé les actions en Bourse des compagnies pétrolières lundi et encore mardi au Japon avec Idemitsu Kosan (+5,36%) et Eneos Holdings de 5,21%.

L’euro restait stable face au dollar (-0,04%) à 1,0563 $US pour un euro.

Le bitcoin gagnait 0,32% à 27 665 $US.