Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture lundi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture lundi

(AP Photo/Ahn Young-joon)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient principalement en hausse lundi matin, alors que les investisseurs attendaient le dévoilement des résultats de grandes entreprises et de nouvelles données sur les prix à la consommation aux États-Unis.

 

Les indices boursiers à 7h30

Le CAC 40 ajoutait 0,4% et le DAX 0,5% en début de séance en Europe. Le FTSE 100 ajoutait moins de 0,1%.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 reculaient de 0,1%.

En Asie, le Nikkei 225 a ajouté 0,9% à Tokyo. La bourse de Shanghai a glissé de 0,7% et le Hang Seng a avancé de moins de 0,1% à Hong Kong. Sydney a pris 0,2% et Séoul 0,1%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole laissait couler 90 cents US à 86,01$US le baril.

 

Le contexte

«En Europe, le principal événement de la semaine sera probablement la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi», commentent les analystes de Deutsche Bank.

Le marché s’attend à ce que la BCE laisse ses taux inchangés lors de cette réunion et recherchera surtout tous les signaux qui confirmeraient le scénario d’une première baisse de ses taux directeurs dès le mois de juin. 

«En effet, la semaine dernière l’inflation de base de la zone euro est tombée à son plus bas niveau depuis deux ans en mars (+2,9% sur un an), et le compte rendu de la dernière réunion de la BCE indiquait que « les arguments en faveur d’une baisse des taux se renforçaient »», rapportent les analystes de Deutsche Bank.

L’élément principal de l’agenda de la semaine reste pour le plus grand nombre des investisseurs la publication mercredi de l’indice des prix à la consommation (CPI) américain pour le mois de mars, mettant les anticipations d’orientation de politique monétaire de la puissante banque centrale américaine (Fed) sur le devant de la scène. 

«Depuis le début de l’année, le CPI s’est avéré plus élevé que prévu, mais pour l’instant, la Fed ne s’en est pas alarmée», note Deutsche Bank.

Un indice qui surprendrait à la hausse une troisième fois consécutive «pourrait pousser la Fed, lors de sa prochaine réunion en mai», à repousser la première baisse des taux que le marché espère voir arriver en juin, «plus tard au cours de l’été», souligne Stephen Innes, analyste de SPI AM.

Enfin cette semaine marque également le début de la saison des résultats du premier trimestre, plusieurs banques américaines publiant leurs résultats dès vendredi, avant que la saison des résultats ne s’accélère au cours des deux semaines suivantes.

Sur le marché obligataire, les taux se tendaient: le rendement des emprunts d’État américains à 10 ans ressortait à 4,45% contre 4,40% vendredi, le taux d’intérêt de l’emprunt allemand à 10 ans, qui fait référence sur le Vieux Continent, s’établissait à 2,45%, contre 2,40%.

 

IAG s’intéresse à Air Europa

Le groupe IAG (+1,16% à Londres), qui souhaite racheter la compagnie aérienne espagnole Air Europa, s’est dit prêt lundi à céder à la concurrence 40% des liaisons assurées par cette société afin d’obtenir le feu vert de Bruxelles à cette acquisition.

 

Atos s’envole

Le titre du groupe informatique Atos bondissait de près de 20% à Paris, au lendemain de l’annonce par le fonds Butler de son ralliement au plan de sauvetage proposé par l’entreprise Onepoint.

 

L’or bat un record historique

Les prix du pétrole redescendaient lundi, tempérés par les informations d’un retrait des troupes israéliennes dans le sud de la bande de Gaza, après que les cours ont grimpé en fin de semaine à leurs plus hauts depuis cinq mois.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,81% à 90,44 dollars US et le baril de West Texas Intermediate (WTI) reculait de 0,79% à 86,22 dollars US.

Sur le marché des changes, le billet vert montait légèrement par rapport à l’euro, qui fléchissait de 0,08% à 1,0827 dollar US.

En parallèle, l’or a touché un nouveau record historique à 2353,95 dollars US l’once, et son cours gagnait 0,48% à 2340,82 dollars US l’once.

Le bitcoin bondissait de 4,63%, à 72 526 dollars US.