Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture lundi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture lundi

(Photo: Getty Images)

Les marchés mondiaux restaient bien orientés lundi en Europe et en Asie, dans le sillage des nouveaux records battus à Wall Street, à l’entame d’une semaine très chargée en résultats d’entreprises.

 

Les indices

À Wall Street, vers 7h15, les contrats à terme du S&P 500 perdaient 10 points à 4 166 points, ceux du Dow Jones cédaient 80 points à 34 000 points, et ceux du Nasdaq diminuaient de 40 points à 13 989 points.

En Europe, les marchés étaient mitigés à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 gagnait 62 points à 6 975 points. À Paris, le CAC 40 prenait 36 points à 6 304 points et à Francfort, le DAX demeurait stable à 15 424 points.

Les places asiatiques ont fini en hausse à Shanghai (+1,49%) comme à Hong Kong (+0,80%). L’indice composite de Shenzen a gagné 2,44% tandis que Tokyo a clôturé stable.

 

Le contexte

Les perspectives de rebond économique ont conduit les marchés au zénith la semaine dernière: le Dow Jones et le S&P 500 ont battu de nouveaux records vendredi à la clôture de Wall Street, tout comme le Dax allemand.

Le contexte reste favorable aux marchés actions qui misent sur une reprise économique dynamique une fois la crise sanitaire maîtrisée et sur les politiques monétaires accommodantes des banques centrales.

«L’économie américaine se trouve toujours sur une trajectoire de reprise impressionnante, et la Fed a réussi à calmer les marchés (…). Des signaux similaires devraient venir cette semaine de la Banque centrale européenne», commente Milan Cutkovic, analyste pour AXI.

La plupart des acteurs de marché s’attendent à ce que la BCE maintienne des conditions de financement favorables jeudi.

«Ce lundi s’annonce calme avant une accélération du rythme des publications» des résultats d’entreprises de part et d’autre de l’Atlantique, indique Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC. 

Pour l’heure, les premiers résultats des entreprises semblent confirmer le sursaut attendu au premier trimestre.

«Ceci est de bon augure pour soutenir encore le marché et alimenter de prévisions solides pour la plupart des économies développées, notamment américaine. Ceci est d’autant plus favorable, que les taux longs ont reculé outre-Atlantique», souligne Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.

Sur le marché obligataire, les rendements américains restaient stables lundi, soutenant les marchés boursiers.

La tension géopolitique qui monte entre la Russie et l’Occident ne semblait pas perturber outre mesure les marchés, à ce stade. Les investisseurs continuaient en revanche à suivre de près l’évolution inquiétante de la pandémie au Brésil et en Inde.

 

Du côté du pétrole

Vers 7h30, le baril de WTI américain baissait de 0,16% à 63,03 $US et le baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,22% à 66,62 $US.