Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

Les marchés mondiaux, surtout ceux de l’Asie, étaient en baisse mercredi matin, à la suite du dévoilement des plus récentes données sur l’emploi aux États-Unis. (Photo: La Presse Canadienne)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales évoluent sans tendance jeudi, les investisseurs naviguant sans prise de risque dans un environnement encore marqué par des taux obligataires élevés, en attendant la publication des chiffres du chômage aux États-Unis vendredi.

 

Les indices boursiers à 07h30

Paris glissait de 0,3% et Francfort de 0,2% en début de séance en Europe. Londres était stable.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 reculaient de 0,3%.

En Asie, le Nikkei 225 a bondi de 1,8% à Tokyo. Le Hang Seng a progressé de 0,1% à Hong Kong. Sydney a ajouté 0,5% et Séoul était stable.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole laissait couler 90 cents US à 83,32 $US le baril.

 

Le contexte

La Bourse de New York était pourtant repartie à la hausse mercredi après la publication du rapport ADP faisant état d’un nombre de créations d’emplois très inférieur aux attentes, laissant espérer la fin des resserrements monétaires de la Banque centrale américaine (Fed).

«Les bonnes nouvelles sont les mauvaises, et inversement, tandis que les marchés naviguent en scrutant la trajectoire de la Fed», a commenté Stephen Innes dans une note de SPI Asset Management.

«La faiblesse» d’autres données sur l’emploi aux États-Unis attendues vendredi «pourrait freiner la reprise des rendements et donner au marché boursier une petite marge de manœuvre. Les investisseurs veulent voir un ralentissement du marché du travail et de l’inflation, mais sont, en parallèle, réticents à voir la croissance économique trop s’affaiblir», a commenté de Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

Sur le marché obligataire, le taux américain à 10 ans flirtait avec les niveaux de la veille. Il atteignait 4,718% contre 4,734% mercredi. En Europe, le taux allemand à même échéance repartait en hausse à 2,927% contre 2,917%, et celui de la France à 3,501% contre 3,480%.

«Les marchés font un tour de montagnes russes cette semaine» et «le moindre indicateur» peut changer la donne, remarque Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote Bank.

 

Tabac: Imperial Brands confiant

Le géant britannique du tabac Imperial Brands (+3,83%) se dit bien parti pour atteindre ses objectifs de résultats sur l’exercice 2022/23 alors que son action se redresse jeudi, après avoir pâti la veille d’annonces de nouvelles restrictions à venir au Royaume-Uni dans la vente de produits tabagiques.

 

Alstom déraille

À Paris, le constructeur ferroviaire Alstom lâchait plus de 35%. Il a annoncé mercredi soir avoir enregistré un flux de trésorerie disponible de -1,15 milliard d’euros au premier semestre de son exercice décalé 2023-2024, clos le 30 septembre, et prévoit qu’il restera négatif sur l’ensemble de l’exercice, contrairement aux annonces précédentes.

Le groupe a publié des informations financières «préliminaires» pour prévenir que le flux de trésorerie disponible, auparavant annoncé comme «significativement positif» sur l’exercice, serait en fait négatif, compris entre -500 et -750 millions d’euros.

 

Feu vert ferroviaire pour Hitachi

Le japonais Hitachi (+2,34%) a reçu mercredi le feu vert de l’autorité britannique de la concurrence (CMA) pour le rachat pour un montant de 1,7 milliard d’euros d’activités de signalisation ferroviaire du français Thales, après que le groupe nippon a accepté de procéder à certaines cessions pour remédier aux inquiétudes de Londres.

Imperial Brands publiera ses résultats annuels le 14 novembre.

Accord Toyota-LG

Le premier constructeur automobile mondial Toyota (+4,54%) et le sud-coréen LG Energy Solution ont annoncé mercredi la signature d’un accord pour la fourniture par LG à Toyota de modules de batteries qui seront utilisés à partir de 2025 dans les véhicules électriques de Toyota assemblés en Amérique du Nord.

 

Le pétrole poursuit sa baisse

Les cours du pétrole poursuivent leur baisse jeudi, après leur chute de la veille en raison des craintes liées à la demande et de l’augmentation considérable des stocks d’essence aux États-Unis.

Le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en décembre, perdait 1,53% à 84,50 dollars américains ($US).

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en novembre, baissait de 1,67% à 82,79 $US.

Mercredi, le Brent a chuté de près de 6% et le WTI de 5% sur la séance.

Le dollar américain se repliait encore légèrement jeudi par rapport à l’euro après la publication d’indicateurs économiques américains peu robustes: il lâchait 0,16% face à l’euro, à 1,0520 $US.

Le bitcoin se négociait à 27 729 $US (+0,25%).