Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Les Bourses asiatiques ont grimpé jeudi, alors que Wall Street se dirige vers une ouverture au vert.

Les Bourses asiatiques ont grimpé jeudi, surtout les places chinoises et en particulier Hong Kong, faisant fi des inquiétudes internationales et des tensions sino-américaines engendrées par l’adoption par Pékin d’une loi sécuritaire pour l’ex-colonie britannique.

À Wall Street, les marchés boursiers se dirigent vers une ouverture au vert. Vers 8h, les contrats à terme sur le S&P 500 grimpent de 24 points, ou de 0,78%, à 3 127 points. Ceux du Dow Jones gagnent 250 points, ou 0,98%, à 25 825 points, alors que ceux du Nasdaq progressent de 67 points, ou de 0,65%, à 10 335 points. 

En Europe, à la mi-séance, les marchés sont aussi en territoire positif. À Londres, le FTSE 100 gagne 52 points, ou 0,86%, à 6 210 points. À Paris, le CAC 40 progresse de 77 points, ou de 1,57%, à 5 004 points. À Francfort, le DAX bondit de 221 points, ou de 1,81%, à 12 481 points.

De retour en Asie, la Bourse de Hong Kong, le Hang Seng, qui était fermée la veille, a bondi de 2,85% à 25 124,19 points, dopée par son puissant secteur immobilier, faisant le pari que la nouvelle loi ramènera la stabilité dans la métropole financière, marquée l’an dernier par des manifestations pro-démocratie ayant parfois dégénéré.

Par ailleurs, selon l’agence Bloomberg, des flux de capitaux massifs de Chine continentale ont abreuvé jeudi la Bourse de Hong Kong.

Les menaces de nouvelles représailles de Washington contre Pékin après le vote de cette loi controversée n’ont pas fait trembler non plus les marchés de Chine continentale: Shanghai a gagné 2,13% à 3 090,57 points et Shenzhen 1,25% à 2 016,05 points. 

Les investisseurs en Chine ont été bien plus sensibles aux nouveaux sommets atteints la veille par le Nasdaq, l’indice à forte coloration technologique de la Bourse de New York. 

Ils ont aussi apprécié le vif redressement de l’activité du secteur manufacturier aux États-Unis, un nouveau signe de la reprise économique américaine, malgré la pandémie qui continue de faire rage dans le Sud et l’Ouest du pays. 

La Bourse de Tokyo a été nettement plus prudente: l’indice vedette Nikkei a progressé de 0,11% seulement à 22 145,96 points, et l’indice élargi de 0,27% à 1 542,76 points. 

Plus de 100 nouveaux cas quotidiens de coronavirus ont été recensés à Tokyo, un nouveau record depuis début mai et un quasi-doublement par rapport aux bilans quotidiens de ces derniers jours.

 

Du côté du pétrole 

Le marché du pétrole est resté bien orienté jeudi en Asie, après avoir déjà progressé la veille grâce au reflux massif et plus important que prévu des stocks de brut aux États-Unis. À 04H50 le prix du baril de brut américain WTI avançait de 0,65% à 40,08 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,64% à 42,30 dollars.