Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Wall Street se préparait à ouvrir dans le rouge.

Wall Street se préparait à ouvrir dans le rouge, en attendant la prise de parole de la Banque centrale européenne.

Le contrat à terme sur l’indice vedette Dow Jones Industrial Average se repliait de 0,40%, celui de l’indice élargi S&P 500 de 0,44% et celui du Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,17%.

Contexte

La Banque centrale européenne pourrait renforcer son programme d’urgence destiné à limiter l’impact économique de la pandémie de nouveau coronavirus, au moment où les gouvernements européens s’efforcent d’arrêter une riposte budgétaire commune.

Elle pourrait gonfler l’enveloppe de 750 milliards d’euros de rachats de dette d’ici la fin de l’année par 500 milliards d’euros supplémentaires. 

La BCE devrait en outre répondre à la Cour constitutionnelle allemande, qui a exigé que l’institution européenne justifie d’ici août ses rachats de dettes sous peine d’interdire à la puissante Bundesbank de participer à ces rachats d’actifs. 

Les commentaires de la présidente de la BCE Christine Lagarde sur l’état de l’économie européenne seront aussi scrutés pour en savoir plus sur l’ampleur et la durée de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19. 

«La dislocation entre les marchés et l’économie réelle est insoutenable», observe Neil Wilson, analyste à markets.com, pour qui il est «impossible» de mesurer à ce jour les chutes des indicateurs sur le second trimestre. 

 

À l’étranger

La Bourse de Paris se repliait légèrement (-0,08 %) après plusieurs journées de fortes hausses et dans l’attente des décisions de la Banque centrale européenne et de ses prévisions économiques.

À 08h30, l’indice CAC 40 perdait 1 point à 5020 points. La veille, il a fini en nette hausse (+3,36 %).

La Bourse de Londres marquait une pause jeudi avec les prises de bénéfices après avoir démarré la semaine en forte hausse grâce à l’optimisme accompagnant la perspective d’un déconfinement de l’économie.

L’indice FTSE 100 cédait 0,59 % à 6 344 points après avoir bondi de 2,6 % la veille.

La Bourse a pris 4,7 % depuis le début de la semaine, mais reste en déclin de plus de 15 % sur l’année.

Les Bourses asiatiques ont terminé en légère hausse jeudi dans l’ensemble, préférant une nouvelle fois retenir les signes de reprise de l’activité économique dans le monde plutôt que les tensions toujours vives entre la Chine et les États-Unis.

À Tokyo, après une hausse plus marquée en début de séance, l’indice vedette Nikkei a ralenti ses gains pour terminer la séance en progression de 0,36 % à 22 696 points. L’indice élargi Topix a augmenté de 0,3 % à 1 604 points.

L’indice Hang Seng de Hong Kong a aussi terminé sur une quatrième hausse d’affilée (+0,17 % à 24 366 points).

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a perdu 0,14 % à 2 919 points, mais celui de Shenzhen est resté en territoire positif (+0,28 % à 1 853 points).

À l’agenda

Des données sur l’emploi américain doivent être dévoilée aujourd’hui.