Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 15 avril 2024

«La réaction est assez positive à la suite de la publication de minutes de la Fed.»

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en légère hausse jeudi matin, les investisseurs étant rassurés par la patience de la Fed et l’avancée des négociations sino-américaines.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,06% à 25 979 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,16 % %, à 7084,25 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,02% à 2787,50 points.

Contexte

Sans surprise, «la réaction globale a été assez positive à la suite de la publication de minutes de la Fed» qui «laissent supposer que la banque centrale américaine sera toujours accommodante face aux craintes relatives à la croissance mondiale», ont souligné les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le ralentissement prévu de la croissance économique aux États-Unis, les incertitudes commerciales et l’affaiblissement de l’expansion mondiale ont nettement refroidi la Fed qui s’arme désormais de «patience» avant d’agir de nouveau sur les taux d’intérêt, révèle le compte-rendu de la dernière réunion de l’institution.

«Les espoirs qui entourent un accord commercial entre Washington et Pékin» continuent aussi à offrir un soutien aux marchés, selon eux.

Ministres américains et chinois entament jeudi à Washington leur dernière série de rencontres pour tenter de dénouer un bras de fer commercial. Reconnaissant que les négociations étaient «très complexes», le président Donald Trump a toutefois assuré mardi qu’elles se passaient «très bien».

Se tournant vers une autre cible, Donald Trump a par contre réitéré mercredi sa menace d’imposer des taxes supplémentaires aux voitures européennes faute d’un nouvel accord avec Bruxelles.

À l’étranger

La Bourse de Hong Kong a grimpé jeudi, tandis que les places de Chine continentale trébuchaient, dans des marchés tiraillés continuant de scruter l’ultime round de négociations engagées à Washington pour dénouer le bras de fer commercial sino-américain.

À l’unisson des marchés asiatiques, Hong Kong a bénéficié d’une nouvelle bouffée d’optimisme des investisseurs avant l’ouverture, jeudi à Washington, d’une séance de négociations de la dernière heure entre hauts responsables chinois et américains.

Or, d’après des informations de presse, des esquisses de protocoles d’accord seraient en cours d’élaboration, notamment sur le respect de la propriété intellectuelle ou les transferts de technologies imposés par Pékin aux firmes américaines, sujets épineux au coeur du différend commercial.

Pour autant, la prudence demeurait parmi les observateurs: «Il y a énormément d’optimisme en ébullition sur les marchés mondiaux, mais toujours zéro détail sur les résultats concrets des négociations», notait Jeffrey Halley, analyste du courtier Oanda.

Alors que les marchés ont été tirés ces dernières semaines par cet optimisme persistant, «une issue décevante aux pourparlers pourrait entraîner une correction potentiellement dévastatrice sur les Bourses et le marché des changes», prévient-il.

La place hongkongaise a par ailleurs fluctué après la publication d’un compte-rendu d’une réunion de la Banque centrale américaine (Fed), confirmant la posture prudente de l’institution, qui prône «la patience» avant de poursuivre ses relèvements de taux. Une position sans surprise qui n’a finalement pas eu d’effet durable sur les cours.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole aux États-Unis est attendu aujourd’hui.

La Banque centrale européenne publiera pour sa part le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire de janvier.