Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

AFP|Publié à 08h26

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l’ouverture jeudi

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. Les Bourses européennes continuent d’évoluer dans le vert jeudi, portées par l’optimisme des investisseurs quant à la perspective d’une baisse des taux, dans le sillage des Bourses asiatiques et américaines la veille, juste avant la publication de l’indice d’inflation américaine.

Les Indices Boursier a 8h00

Londres, Francfort et Paris ajoutaient entre 0,2% et 0,5% en milieu de journée en Europe.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 glissaient de 0,1%.

En Asie, le Nikkei 225 a ajouté 0,9% à Tokyo pour terminer à 42224,02 points, son troisième record en trois jours. La bourse de Shanghai a bondi de 1,1% et le Hang Seng de 2,1% à Hong Kong. Sydney a avancé de 0,9% et Séoul a pris 0,8%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole grimpait de 12 cents US à 82,22 $ US le baril.

Le dollar canadien s’échangeait à 73,42 cents US mercredi, contre 73,32 cents US mardi.

Le contexte

La Bourse de New York se dirigeait vers une ouverture proche de l’équilibre, une heure avant la publication de l’indice CPI sur l’inflation et après les prises de parole du patron de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, qui a réaffirmé que l’évolution des prix allait dans la bonne direction.

Mercredi, l’indice Dow Jones a gagné 1,09%, le Nasdaq, à dominante technologique a aligné un septième record d’affilée, tandis que le S&P 500, à un nouveau sommet lui aussi, a passé pour la première fois la barre des 5 600 points.

Ces performances américaines sont poussées par les grosses capitalisations technologiques dont les résultats, qui s’annoncent excellents, seront publiés dans les jours qui viennent.

«La course aux records des cours des actions aux États-Unis a également eu un impact sur le négoce asiatique, en combinaison avec les bons chiffres trimestriels de TSM qui ont particulièrement stimulé les valeurs technologiques», note Andreas Lipkow, analyste indépendant.

En Asie, la Bourse de Tokyo a effectivement battu de nouveaux records : l’indice vedette Nikkei a clôturé en hausse de 0,94% à 42 224,02 points et l’indice élargi Topix a progressé de 0,69% à 2 929,17 points, des niveaux inédits.

La publication de l’indice CPI sur l’inflation sera très scrutée par les marchés, qui espèrent le voir passer à 3,1% sur un an en juin, après 3,3% en mai.

Mais au lendemain de la seconde prise de parole de Jerome Powell, «les investisseurs seront probablement moins contrariés s’ils constatent une hausse ou une baisse de l’inflation tant que d’autres données économiques, comme la croissance ou l’emploi, continueront de montrer des signes de faiblesse», indique Ipek Ozkardeskaya, analyste à Swissquote.

Car mercredi, Jerome Powell a insisté sur le fait qu’il n’était pas question d’attendre que l’inflation revienne à 2% pour agir sur les taux. «Ce serait trop tard», a-t-il déclaré.

Après la publication de l’indice CPI, les marchés tourneront leur regard sur les premiers résultats de la saison, attendus vendredi notamment dans le secteur bancaire.

Du côté du marché obligataire, les taux d’intérêt à 10 ans remontaient légèrement en France, à 3,20%, contre 3,18% la veille. Aux États-Unis, le taux d’intérêt à deux ans, le plus sensible aux anticipations de politique monétaire, était stable.

Pepsi pétille

Le groupe américain PepsiCo a publié des résultats meilleurs qu’attendu au deuxième trimestre malgré des difficultés en Amérique du Nord, en particulier le rappel de produits, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Sur le deuxième trimestre, clos au 15 juin, PepsiCo a engrangé un chiffre d’affaires de 22,50 milliards de dollars, stable sur un an. Son résultat net s’est établi à 3,08 milliards de dollars.

Aramco vend des milliards d’actions

La vente des actions du géant pétrolier saoudien Aramco a atteint 12,35 milliards de dollars à l’issue de la période de stabilisation, soit un milliard de plus que prévu initialement, selon un communiqué publié mercredi.

Le joyau de l’Arabie saoudite, détenu en grande partie par l’État, avait lancé le 30 mai une offre publique secondaire, portant sur 1,545 milliard d’actions, soit environ 0,64% de ses actions émises.

Le pétrole en légère augmentation

Les cours du pétrole continuent de monter, revigorés par une nouvelle baisse des stocks américains de brut et un rebond technique.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord s’est apprécié de 0,40%, à 85,42 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI), a pris 0,31% à 82,36 dollars.

L’euro avançait de 0,19% face au dollar, à 1,085 1 dollars pour un euro.

Le bitcoin gagnait 1,77% à 58 419 dollars.