Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/05/2022 à 07:48, mis à jour le 27/05/2022 à 08:50

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/05/2022 à 07:48, mis à jour le 27/05/2022 à 08:50

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient en hausse vendredi matin, après que les résultats solides de détaillants américains aient été à l'origine d'une séance robuste sur Wall Street.

Les indices boursiers à 08h48

Aux États-Unis, les contrats à terme du Dow Jones récoltaient 80,00 points (+0,25%) à 32 680,00 points. Les contrats à terme du S&P 500 progressaient de 21,00 points (+0,52%) à 4 076,75 points. Les contrats à terme du Nasdaq récoltaient 106,50 points (+0,87%) à 12 385,75 points.

À Londres, le FTSE 100 progressait de 18,21 points (+0,24%) à 7 583,13 points. À Paris, le CAC 40 gagnait 50,66 points (+0,79%) à 6 461,24 points. À Francfort, le DAX récoltait 103,65 points (+0,73%) à 14 334,94 points.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a monté de 176,84 points (+0,66%) à 26 781,68 points. De son côté, le Hang Seng de Hong Kong a récolté 581,16 points (+2,89%) à 20 697,36 points.

Du côté du pétrole, le prix du baril de WTI américain diminuait de 0,42 $ US (-0,37%) à 113,67 $ US. Le baril de Brent de la mer du Nord diminuait de 0,07 $ US (-0,06%) à 117,33 $ US.

Le bitcoin fléchissait de 1,98% à 28 856$US.

 

Le contexte

L’Europe évoluait dans le vert à la mi-journée, Paris menant la danse avec des gains de 0,83% tandis que Francfort prenait 0,71%. Milan avançait timidement de 0,13% et Londres de 0,12% vers 10 h 45 GMT. Le pont de l’Ascension en Allemagne et en France devrait encore réduire considérablement les volumes d’échanges. 

New York se dirigeait pour sa part vers une ouverture en légère hausse, les contrats à terme des trois principaux indices montant dans une fourchette de 0,07% à 0,48%. 

En Asie, les marchés ont été portés par de bons résultats dans le secteur de la tech: Tokyo a pris 0,66%, Shanghai 0,23% et Hong Kong 2,89%. 

Mais la politique stricte de zéro COVID mise en place par Pékin continue d’interroger à l’international et perturbe les chaînes d’approvisionnement malgré les mesures de soutien aux entreprises annoncées par les autorités. 

Le premier ministre chinois a estimé jeudi que l’économie de son pays était à un «moment critique», en proie à des difficultés «plus importantes encore qu’en 2020».

Les confinements en Chine s’ajoutent à une liste de maux déjà longue pour l’économie mondiale entre la guerre en Ukraine et l’inflation qui continue de monopoliser l’attention des investisseurs. 

En partie rassurés jeudi par le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), ils surveilleront la publication de l’indice PCE pour avril aux États-Unis, indicateur privilégié par l’institution monétaire pour surveiller l’inflation. 

Après avoir augmenté régulièrement ses taux directeurs ces derniers mois, la Fed a laissé entendre que les prochaines salves ne dépasseraient pas les 50 points de base quand certains craignaient un resserrement plus rapide et plus violent. 

«Certains membres (de la Fed, NDLR) pensent que la pression sur les prix n’empirera pas beaucoup plus (...) et que la banque centrale pourrait faire une pause dans ses hausses de taux en septembre», explique Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank. 

Mais la remontée des prix de l’énergie «projette une ombre sur l’optimisme récent, maintenant les craintes sur inflation, étant donné qu’ils sont l’une des raisons principales de sa montée en flèche», ajoute-t-elle.

 

Pas de pont pour le luxe

Le secteur du luxe était particulièrement vigoureux, le rebond de Richemont en Suisse (+8,07%), après une chute «exagérée» en fin de semaine dernière selon les analystes de RBC, entraînant derrière lui une myriade de hausses à travers l’Europe. 

De Paris, avec Kering (+3,42%), LVMH (+2,85%) et Hermès (+2,58%) à Londres, où Burberry prenait 2,32%, en passant par Milan avec Salvatore Ferragamo (+3,41%) et Moncler (+1,80%).

 

Alibaba ruisselle sur la tech

Les investisseurs se sont rués sur les poids lourds de la tech asiatique, dont le géant du commerce électronique Alibaba (+12,21%) et le moteur de recherche Baidu (+14,26%), qui ont annoncé une croissance supérieure aux prévisions. 

La nouvelle a stimulé d’autres entreprises technologiques à Hong Kong comme JD.com (+5,57%), Meituan (+2,21%) ou Tencent (+2,27%). En Europe, Capgemini prenait 0,76%, Soitec 2,23% et STMicroelectronics 1,21%.

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par la détermination de la Fed

Mis à jour il y a 6 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse avec la faiblesse du pétrole et des métaux.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour à 08:20 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Marchés: rebond du pétrole et des Bourses européennes, Wall Street vers un repli.

OPINION Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points
Mis à jour le 05/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi
Mis à jour le 05/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, encouragée par la détermination de la Fed

Mis à jour il y a 6 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse avec la faiblesse du pétrole et des métaux.

À surveiller: Sun Life, AutoCanada, et Meta

Que faire avec les titres de Sun Life, AutoCanada et Meta Platforms? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: TotalEnergies, Amazon

Mis à jour à 10:11 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.