Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 24/07/2020 à 08:13, mis à jour le 24/07/2020 à 08:22

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 24/07/2020 à 08:13, mis à jour le 24/07/2020 à 08:22

(Photo: Getty Images)

Les places boursières chinoises ont terminé vendredi en forte baisse, hantées par la dégradation des relations avec les États-Unis, après l’annonce de la fermeture d’un consulat américain en Chine.

À Hong Kong, l’indice composite Hang Seng a clôturé en repli de 2,19 % à 24 720 points.

En Chine continentale, la Bourse de Shanghai a plongé de 3,9 % à 3 197 points et celle de Shenzhen de 5 % exactement à 2 138 points.

La journée avait commencé dans le rouge, dans le sillage des mauvais chiffres de l’emploi aux États-Unis, annoncés la veille.

La chute des cours s’est accélérée à la mi-journée, à l’annonce de la fermeture, ordonnée par Pékin, du consulat des États-Unis dans la grande ville de Chengdu (sud-ouest).

Cette mesure fait suite à la fermeture, ordonnée mardi, du consulat de Chine à Houston, dans le sud des États-Unis.

Un parfum de guerre froide qui pèse sur les marchés mondiaux, déjà plombés par la peur d’une deuxième vague de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays.

Washington a accusé le consulat chinois d’être « une plaque tournante » de l’espionnage et du vol de propriété intellectuelle commis par Pékin aux États-Unis.

Des analystes estimaient que le régime chinois avait fait preuve d’une certaine retenue en décidant de fermer le consulat de Chengdu, sur les six que comptent les États-Unis en Chine : sur les réseaux sociaux, des nationalistes réclamaient la fermeture du consulat de Hong Kong, autrement plus gros et stratégique pour Washington.

À Wall Street, les contrats à terme des principaux indices boursiers indiquaient que les investisseurs américains étaient eux aussi sur le qui-vive: le Dow Jones reculait de 0,30 %, à 26 464 points, le S&P 500 baissait de 0,34 %, à 3 216 points, et le Nasdaq cédait 0,91 %, à 10 452 points.

En Europe, les places boursières valsaient aussi dans le rouge. Le CAC 40 à Paris perdait 1,25 %, à 4 970 points, le FTSE 100 laissait aller 1,17 %, à 6 138 points, et le Dax de se dépréciait de 1,60 %, à 12 894 points.

 

 

Du côté du pétrole

Les cours du pétrole grimpait vendredi: à 08H15 le prix du baril de brut américain WTI montait de 0,39% à 41,23 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord sA'ppréciait de 0,30% à 43,44 dollars.

 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

18/09/2020 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À la une

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

18/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.