Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 06/09/2017 à 06:22, mis à jour le 06/09/2017 à 09:36

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 06/09/2017 à 06:22, mis à jour le 06/09/2017 à 09:36

Photo: Shutterstock

1. Contexte

Les Bourses américaines devraient amorcer la séance en faible hausse mercredi, mais la prudence est de mise, en raison des nombreux facteurs d'inquiétude qui planent sur les marchés, à savoir les tensions avec la Corée du Nord, les données économiques qui seront dévoilées en cour de journée et les possibles conséquences de l'ouragan Irma.

2. Prévisions

Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq avancent de respectivement 0,02%, 0,05% et 0,15% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.

Le baril de Brent, référence pour le Québec, monte de 1,3% à 54,07$US.

3. À l'étranger

En Asie, les Bourses ont fini de façon constrastée. Toujours dans le contexte de tensions avec la Corée du Nord, la Bourse de Tokyo a reculé de 0,14%. La Bourse de Hong Kong a cédé 0,46%, mais la Bourse de Shanghai a comme hier, légèrement progressé(+0,05%).

En Europe à la mi-journée, les principales Bourses battent en retraite. Le CAC 40 de Paris se déleste de 0,21%, le DAX de Francfort se replie de 0,05% et le FTSE 100 de Londres échappe 0,64%.

«Croissance économique fragile aux Etats-Unis, inflation faible, doutes des investisseurs quant à la capacité de la Fed de procéder à une nouvelle hausse des taux directeurs avant la fin de l'année, tensions géopolitiques persistantes qui pourraient connaître une nouvelle escalade sont autant de motifs à la prudence» sur les marchés, a résumé dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

En effet, outre le risque toujours latent d'une escalade des tensions entre les Etats-Unis et ses alliés d'une part et la Corée du Nord d'autre part, après l'essai réussi d'une bombe H lors du week-end, l'approche de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi expliquait la nervosité des opérateurs de marché.

«Le risque est élevé que les propos de Mario Draghi (le président de la BCE, NDLR) soient mal interprétés, conduisant à un regain de volatilité qui sera, comme d'habitude, amplifié sur les monnaies», a ainsi estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

4. Agenda

Au Canada, l'agenda est bien garni. On attend les données sur la balance commerciale de juillet, ainsi que les statistiques sur la productivité du travail et le coût unitaire de main-d'oeuvre du deuxième trimestre. Également, la Banque du Canada rend sa décision concernant son taux directeur, présentement à 0,75%.

Aux États-Unis, les chiffres du commerce extérieur pour le mois de juillet ainsi que l'indice d'activité dans le secteur des services(ISM) pour le mois d'août sont attendus. Le Livre Beige de la Fed, soit son dernier rapport de conjoncture, sera publié cet après-midi et promet d'être scruté de près alors que la banque centrale américaine se réunit les 19 et 20 septembre.

5. Titres en actions

Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 48$ pour le titre de Metro(MRU, 39,70$) tandis que le détaillant accélère sa présence en ligne. Le plan de commerce électronique de Metro prévoit que la chaîne livrera l’épicerie à la clientèle à partir de 6 à 10 de ses magasins. Les clients pourront accéder à tous les produits offerts en succursale et à la livraison le lendemain. M. Poirier estime qu’il s’agit d’une approche pragmatique à court terme en matière de service en ligne, mais ne change pas ses prévisions de bénéfices par action pour 2017(2,58$) et 2018(2,79$).

Alimentation Couche-Tard dévoile ses résultats du premier trimestre ce matin. Les analystes visent des revenus de 10,09G$ et un bénéfice ajusté de 0,65$US par action. Outre des détails concernant l'intégration de ses plus récents achats (Esso au Canada, Shell au Danemark, CST Brands, Holiday et Cracker Barrel aux États-Unis, Sevenoil en Estonie), les analystes attendent des détails sur la réaction des clients à la conversion de ses magasins à la marque Circle K au Canada, lors de la téléconférence qui aura lieu aujourd'hui.

Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux, présente ses prévisions pour les résultats du troisième trimestre de Transcontinental(TCL.A, 24,24$), attendus ce jeudi. L’analyste anticipe que l’imprimeur, spécialiste de l’emballage et éditeur de Les Affaires dévoilera des revenus de 458M$ et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de 92M$, en hausse de 2,8% sur le même trimestre de l’an dernier. L’analyste relève sa cible pour le titre, la faisant passer de 25$ à 26$. Il maintient sa recommandation à neutre.

La Baie(HBC, 11,27$) a dévoilé une perte plus élevée que prévu à son deuxième trimestre, en dépit de la belle tenue de son enseigne de luxe Saks Fifth Avenue. Les ventes ont augmenté de 1,2% à 3,29G$, mieux que celles de 3,26G$ attendues par les analystes. Les ventes comparables, une mesure clé de la performance des magasins ouverts depuis un an, ont reculé de 1,3%. Elles ont toutefois augmenté de 1,7% chez Saks. Le bénéfice avant intérêts, impôts, amortissement et location(BAIIAL), qui sert de référence aux analystes, s’est établi à 207M$, soit 50,7M$ de moins que ce que Wayne Hood, de BMO Marchés des capitaux, avait prévu. Les analystes vont revoir leurs chiffres après la téléconférence de ce matin.

Mullen Group(MTL, 15,20$) a annoncé l’acquisition de RDK Transportation, de Saskatoon. Le prix de la transaction n’a pas été dévoilé, mais celle-ci devrait ajouter 20M$ aux revenus annuels de Mullen, estime Greg Colman, de la Financière Banque Nationale. Celui-ci laisse sa recommandation à surperformance et sa cible à 18,75$.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.

Moins de millions pour le patron d'Air Canada à cause de la COVID-19

Il y a 57 minutes | La Presse Canadienne

Il était en voie d’avoir droit à une rémunération globale d’environ 12,9 millions $ l’an dernier.

Les centres d'achats rouvriront le 1er juin à l'extérieur de Montréal

Mis à jour il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

M. Legault a voulu rassurer les secteurs qui n'ont pas eu de consignes pour leur rappeler qu'ils ne sont pas oubliés.