Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 25/04/2017 à 20:30, mis à jour le 26/04/2017 à 09:20

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 25/04/2017 à 20:30, mis à jour le 26/04/2017 à 09:20

Photo: Bloomberg

1-Les Bourses américaines pointent vers une ouverture contrastée mercredi, les investisseurs tournant leur attention vers les États-Unis où l'administration Trump doit annoncer une réforme fiscale. Une vague de résultats d'entreprises phares déferlera aussi aujourd'hui.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq avancent de respectivement 0,02%, 0,03% et 0,06%. Le baril de pétrole Brent de la mer du Nord pour livraison en juin se négocie à 51,59$US, en baisse de 0,98% par rapport à la clôture de mardi.

3-Sur la scène étrangère, les marchés asiatiques ont poursuivi sur la lancée positive de la veille. À la Bourse de Hong Kong, l'indice Hang Seng a gagné 0,50%. La Bourse de Shanghai a de son côté gagné 0,20% et enfin, la Bourse de Tokyo a terminé en hausse pour une quatrième séance de suite, grâce à un gain de 1,10%.

En Europe à la mi-journée, les principaux indices battent en retraite. Le CAC 40 de Paris a effacé ses gains initiaux et perd 0,12%. Le DAX de la Bourse de Francfort se déleste de 0,19% et le FTSE 100 de la Bourse de Londres abandonne 0,12%.

Se détournant de la politique française, les investisseurs vont regarder du côté des États-Unis, où le gouvernement doit dévoiler dans la journée ce que le président américain a présenté comme «probablement la plus grande baisse d'impôts de l'histoire».

«La séance sera marquée par la publication des stocks hebdomadaires de brut et d'essence aux États-Unis, ce qui pourrait engendrer un peu de volatilité sur les cours du pétrole (...) Mais c'est surtout la présentation de la grande réforme fiscale voulue par la Maison-Blanche qui devrait animer la séance. Toutefois, il n'y a pas de calendrier précis à ce stade», disent de leur côté les stratèges du courtier Aurel BGC.

4-À l'agenda économique, les ventes au détail de février seront dévoilées au Canada. Les économistes attendent une hausse de 0,2% pour ce mois.

Hormis les données hebdomadaires sur le pétrole, aucune statistique ne sera dévoilée aujourd'hui aux États-Unis.

5-Parmi les titres en action,

BCE(Tor., BCE) a annoncé un bénéfice net ajusté de 758M$ ou 0,87$ par action à son premier trimestre. Les analystes tablaient en moyenne un bénéfice de 0,83$ par action.

Les analystes reviennent sur les résultats supérieurs aux attentes dévoilés par Metro(MRU, 45,18$) à son deuxième trimestre. Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, réitère sa recommandation d'achat pour l'épicier, mais fait passer sa cible de 46$ à 49$. Kenric S. Tyghe, de Raymond James, fait pour sa part passer sa cible de 50$ à 52$. M. Howlett souligne que l'acquisition de la participation de 45% dans Adonis et le producteur d'aliments Phoenicia à la fin de l'exercice en cours va coûter à Metro entre 235M$ et 250M$. 

Ross MacMillan, de RBC Marché des capitaux, abaisse sa recommandation pour la vedette techno de l'heure au Canada, Shopify(SHOP, 76,65$US), de surperformance à neutre. Plusieurs raisons amènent l'analyste à revoir sa recommandation pour le titre qui a explosé depuis son entrée en Bourse. Même selon un scénario optimiste, la croissance nette de marchands qui utilisent les logiciels de commerce électronique de la société d'Ottawa devrait décélérer à partir de 2018. En outre, il souligne que les récentes initiatives mises de l'avant par la société, comme les services d'expédition et de paiement, ne devraient avoir que de modestes retombées au cours de la dernière année. Qui plus est, Shopify commande une valorisation supérieure à celle cumulée de quatre sociétés comparables, Demandware, Magento, Hybris et ATG, dit l'analyste. M. MacMillan laisse sa cible à 77$US.

Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, fait connaître ses prévisions des résultats du premier trimestre du fabricant de jouets torontois Spinmaster(TOY, 38,67$), attendus le 11 mai. L’analyste vise une croissance de 28,1% des revenus, à 207,1M$. Le bénéfice ajusté devrait pour sa part s’établir à 0,15$ par action. Il réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 43$.

Alan Ridgeway, de Banque Scotia, publie ses prévisions de résultats du premier trimestre pour la pharmaceutique lavalloise Valeant(VRX, 11,61$), attendus le 9 mai. L’analyste, qui attend des signes de progrès du redressement de l’entreprise, vise des revenus de 2,2G$US et un bénéfice de 0,87$US par action. Il rétière sa recommandation neutre pour le titre, mais a abaissé sa cible, la faisant passer de 15$US à 12$US.

Au sud de la frontière, Le géant américain de boissons non-alcoolisées et de snacks PepsiCo(PEP, 113$US) a annoncé des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre, profitant d'une hausse des prix de ses produits dans un environnement économique «difficile».

Twitter(TWTR, 16,11$US) gagne 10% dans les négociations précédant l'ouverture officielle, après que le réseau social ait présenté au 1er trimestre des résultats supérieurs aux prévisions, mais a indiqué que la croissance de ses revenus publicitaires continuerait d'être plus lente que celle de ses utilisateurs.

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.