Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 19/04/2017 à 06:20

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 19/04/2017 à 06:20

Photo: Shutterstock

1-Les Bourses américaines pointent vers une ouverture en hausse mercredi, les investisseurs tournant leur attention vers les résultats d’entreprise, ceux des géants financiers Morgan Stanley et de BlackRock dévoilés ce matin faisant oublier les déceptions de la veille.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq montent de respectivement 0,27%, 0,13% et 0,29% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,40% à 55,11$US.

3-À l'étranger, la tendance a été baissière en Asie. À Hong Kong, l'indice Hang Seng a perdu 0,41%, tandis que l'indice composite de Shanghai a reculé pour sa part de 0,81%. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a de son côté fini en toute petite hausse de 0,07%, les investisseurs se montrant prudents face aux incertitudes politiques et aux résultats décevants d'entreprises aux Etats-Unis.

En Europe à la mi-séance, la Bourse de Paris reprenait des couleurs (+0,28%) à mi-séance mercredi, pour repasser au-dessus du seuil symbolique des 5000 points, les investisseurs semblant vouloir mettre entre parenthèses leurs incertitudes sur le contexte politique. La Bourse de Francfort, elle, avance de 0,25%, tandis que la Bourse de Londres se déleste de 0,12%.

«Le contexte politique et géopolitique actuel invite à la prudence», a ainsi relevé dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

En France, les investisseurs craignent avant tout un second tour opposant deux candidats favorables à une sortie de la zone euro, alors que les sondages mettent au coude-à-coude quatre candidats.

Theresa May doit obtenir ce mercredi le soutien de deux tiers des députés à la chambre des Communes pour que les élections puissent être avancées, souligne Reuters. Il devrait s'agir d'une formalité puisque tous les grands partis ont appelé à soutenir cette motion.

4-À l'agenda économique, on attend la publication du Livre Beige aux États-Unis, qui donnera le pouls sur l'activité économique du pays. Le président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, prononce également une allocution.

Au Canada, aucune donnée économique ne sera publiée avant vendredi.

5-Parmi les titres en action,

Les analystes reviennent sur les résultats de Rogers Communications(RCI.B, ). Maher Yaghi, de Desjardins Marché des capitaux, qualifie les résultats de solides, la société ayant affiché des ajouts nets d'abonnés supérieurs aux prévisions. Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) a monté de 5,9%, supérieur à la fourchette de 2 à 4% visée pour l'exercice 2017. Malgré cette bonne performance, l'analyste laisse sa recommandation à neutre et sa cible à 62,50$ parce que le titre se négocie déjà à prime vis-à-vis ses comparables. L'entreprise tient son assemblée annuelle aujourd'hui.

Le Canadien Pacifique(CP, 202,72$) dévoile ses résultats du premier trimestre. Les analystes attendent un bénéfice de 2,49$ par action, contre 2,50$ l’action au même trimestre un an plus tôt.

Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 61,13$) a-t-elle échappé une petite acquisition au Canada? Keith Howlett, de Desjardins Marchés des capitaux, pense que la société lavalloise aurait été intéressée à mettre la main sur une partie du réseau que Chevron Canada vient de vendre à Parkland Fuel. Cette dernière a allongé 1,65G$ pour acheter les activités de raffinerie et les 129 stations-service de Chevron situées en Colombie-Britannique. M. Howlett laisse sa recommandation pour Couche-Tard à achat et sa cible à 76$.

Kenric S. Tyghe, de Raymond James, présente ses prévisions de résultats du deuxième trimestre pour l'épicier Metro(MRU, 41,74$), attendus le 25 avril. L'analyste vise un bénéfice de 0,55$ par action, un cent de mieux que l'ensemble des analystes qui suivent l'entreprise montréalaise. L'an dernier, la société avait dégagé un bénéfice de 0,51$ par action. Les ventes comparables, une mesure clé de la performance des magasins ouverts depuis un an, devraient selon lui progresser de 0,4%. L'analyste réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 50$.

Frederic Bastien, de Raymond James, se sent à l’aise d’augmenter sa recommandation et sa cible pour Métaux Russel(RUS, 25,25$), tandis que son évaluation est plus raisonnable et que ses perspectives de rentabilité demeurent intactes. L’analyste fait ainsi passer sa recommandation pour le distributeur de métaux de neutre à surperformance. Sa cible, elle, passe de 26$ à 30$.

Au sud de la frontière, le géant financier BlackRock a dépassé les attentes des analystes à son premier trimestre, tandis que ses fonds négociés en Bourse iShares attirent des fonds record. La société a dégagé un bénéfice de 5,25$US par action, tandis que les analystes tablaient sur un bénéfice de 4,89$US l'action.

Morgan Stanley a dévoilé un bénéfice de 1$US par action à son premier trimestre, nettement mieux que le bénéfice de 0,88$US l'action visé par les analystes.

Le titre d'IBM(IBM, 162,25$US) fléchit de 4,72% après que Big Blue eut affiché un recul de ses revenus pour un 20e trimestre consécutif à son premier trimestre.

American Express et Qualcomm publient également leurs résultats trimestriels mercredi.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Le classement des 300 plus importantes PME du Québec en 2019

Édition du 26 Octobre 2019 | Emanuelle René de Cotret

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

Les 300 en quelques chiffres

Édition du 26 Octobre 2019

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

Système de paie Phénix: encore plus de 100 000 victimes

Quatre ans après son implantation dans la fonction publique fédérale, le système de paie Phénix est loin d'être parfait.