Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 27/09/2017 à 06:41, mis à jour le 27/09/2017 à 08:01

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 27/09/2017 à 06:41, mis à jour le 27/09/2017 à 08:01

Janet Yellen, grande patronne de la Fed. Photo: Gettyimages

1. Contexte

Les Bourses américaines devraient débuter en légère hausse ou près de l'équilibre mercredi, les investisseurs sous-pesant les propos de la présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, qui juge «imprudent» de laisser les taux d'intérêt bas en dépit d'une inflation plus faible que prévu. Les probabilités d'une autre hausse du taux directeur en décembre sont donc élevées.

2. Prévisions

Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq progressent de respectivement 0,08%, 0,03% et 0,15% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.

Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, baisse de nouveau après avoir frisé avec son sommet de 2015. Il s'échange à 57,99$US, en recul de 0,77%.

3. À l'étranger

En Asie, les marchés ont terminé sur une note contrastée. Le Nikkei de la Bourse de Tokyo a laissé tomber 0,31%, mais l'indice composite de Shanghai a pris 0,06% et le Hang Seng de Hong Kong s'est élevé de 0,47%.

Le vert domine à mi-journée en Europe. Le Dax de Francfort mène la charge avec un gain de 0,46%. Le CAC 40 de Paris avance de 0,15% et le FTSE 100 de Londres monte de 0,09%.

«Le marché sort un peu de sa léthargie aujourd'hui sous l'impulsion notamment du secteur bancaire qui bénéficie de la remontée des taux d'intérêt», explique à l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant Bleu Gestion.

«Il y a clairement une volonté des investisseurs de prendre un peu plus de risques en sortant du marché obligataire et en privilégiant les marchés d'actions», analyse-t-il.

Pour le spécialiste, «cela est lié à la position très ferme de Janet Yellen, qui confirme sa volonté de remonter les taux de manière plus agressive que ce qui était anticipé au départ, ce qui a pour conséquence la remontée des rendements obligataires, mais aussi la remontée du dollar par rapport à l'euro», explique M. Larrouturou.

En effet, lors d'un discours mardi, la présidente de la Fed, tout en reconnaissant la faiblesse de l'inflation, a dit être persuadée que ce faible niveau d'inflation était «probablement temporaire».

Du côté des indicateurs, le moral des ménages en France a de nouveau baissé en septembre.

4. Agenda

Au Canada, l'attention sera tournée vers St-John, où Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada, prononce un discours. Il devrait nous donner des indices sur l'évolution de la politique monétaire, après les deux récentes hausses de taux annoncées.

Aux États-Unis, les nouvelles commandes de biens durables pour le mois d'août seront publiées.

5. Titres en actions

Le titre de Bombardier(Tor., BBD.B) sera de nouveau celui qui retiendra le plus l’attention mercredi, après que les autorités américaines eurent annoncé mardi soir l’imposition d’importantes mesures punitives sur la vente de ses avions de gamme CSeries, aux États-Unis. Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, se dit surpris par l’ampleur des droits compensateurs(219,63%) imposés, car Boeing réclamait(NY., BA) seulement des droits de 79,82%. Cela pourrait nuire au marketing des appareils CSeries, mais l’analyste croit qu’il sera difficile pour Boeing de justifier sa cause. Par ailleurs, la fusion Siemens-Alstom, également confirmée en fin de journée hier pourrait nuire à la position concurrentielle de Bombardier Transport en raison de sa taille plus petite. Cela dit, des occasions de regroupement peuvent aussi se présenter pour l’entité Transport de la multinationale montréalaise. En dépit de ces deux tuiles, l’analyste demeure positif à l’égard du titre de Bombardier. Il réitère sa recommandation d’achat et sa cible de 3,25$.

Susmit Malhotra, de Banque Scotia, hausse ses cibles pour les titres des banques régionales Banque Laurentienne(Tor., LB) et Canadian Western Bank(Tor., CWB), car elles bénéficient le plus des hausses des taux d’intérêt annoncées par la Banque du Canada. Ces hausses sont favorables à leurs marges d’intérêt nettes. Ajoutez à cela une reprise de la croissance des prêts, particulièrement pour la Canadian Western Bank, et vous avez deux titres qui ont affiché la meilleure performance du secteur bancaire depuis la première hausse de taux annoncée le 12 juillet. La cible pour la Banque Laurentienne passe de 60$ à 65$, tandis que celle pour la Canadian Western Bank passe de 33$ à 38$.

Turan Quettawala, de Banque Scotia, demeure positif à l’égard du spécialiste des simulateurs de vols montréalais CAE(CAE, 20,93$) après avoir fait le point sur les perspectives en compagnie du PDG Marc Parent et du vice-président à la stratégie Andrew Arnovitz. L’analyste souligne que l’entreprise bénéficie de plusieurs vents favorables pour accroître ses revenus et bénéfices, comme la vigueur du trafic aérien. L’appréciation du huard est en revanche un facteur négatif. L’analyste réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 23$.

Au sud de la frontière, le titre de l'équipementier sportif Nike(NKE, 51,80$US) recule de 3,8% après avoir dévoilé un bénéfice en baisse de 24% à son premier trimestre. La société a toutefois dépassé les attentes des analystes.



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Le Québec à l'origine de l'aluminium «vert»

17/06/2019 | Siham Lebiad

De l’aluminium non polluant «made in Québec» d’ici 2024? C’est le pari que s’est donné l’entreprise Elysis.

L'accès à la propriété s'améliore après un recul notable en 2018

17/06/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En 2018, l'accès à la propriété a atteint un creux en 7 ans au Québec

Ottawa précise les modalités de son programme d'aide d'accession à la propriété

17/06/2019 | Martin Jolicoeur

Les prêts seront remboursables, sans intérêt, et modulables en fonction des variations de valeur de la propriété.