Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 10/01/2017 à 06:51, mis à jour le 10/01/2017 à 07:56

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 10/01/2017 à 06:51, mis à jour le 10/01/2017 à 07:56

Photo: Shutterstock

1-Les Bourses américaines se dirigent vers une modeste hausse à l'ouverture mardi, les investisseurs se montrant prudents avant le début de la saison des résultats du quatrième trimestre. Les grandes banques américaines lanceront la saison des résultats au cours des prochains jours.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq avancent de respectivement 0,03%, 0,01% et 0,05% dans les négociations précédant l'ouverture officielle, vers 7h30. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,20% à 55,05$US.

3-À l'étranger, les marchés asiatiques ont terminé en directions opposées. La Bourse de Hong Kong a fini en hausse pour la quatrième séance consécutive, tandis que Shanghai a terminé en baisse, ignorant un très bon indicateur chinois sur les prix de sortie d'usine. A Hong Kong, l'indice Hang Seng a gagné 0,83%, tandis que la Bourse de Shanghai a cédé 0,30%. La Bourse de Tokyo a pour sa part laissé tomber 0,79%, heurtée par l'appréciation du yen.

En Europe à la mi-séance, les indices progressent. Le CAC 40 de Paris prend 0,04%, le DAX de Francfort ajoute 0,17% et le FTSE 100 de Londres s'élève de 0,42%.

«Le marché est à un moment clé. Il a largement anticipé un environnement plus inflationniste avec une reprise graduelle de l'économie, ce qui explique la bonne tenue récente des Bourses, mais il attend désormais la confirmation de cette embellie dans les publications des entreprises[...]», dit Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale de Oddo Securities.

 Du côté des indicateurs, la production industrielle en France en novembre a rebondi de 2,2%.

4-À l'agenda économique, il y a publication des mises en chantier de décembre au Canada. Les permis de bâtir de novembre seront également dévoilés.

Au sud de la frontière, il y aura seulement la publication des stocks de grossistes pour le mois de novembre.

5-Parmi les titres en action, la pharmaceutique lavalloise Valeant(Tor. VRX) a réalisé deux transactions afin de réduire son endettement, dont la vente de trois marques au géant français des cosmétiques L'Oréal. Lisez notre texte à ce sujet.

Gildan(Tor., GIL) a remporté les enchères pour la reprise d’actifs du détaillant en faillite American Apparel, selon Reuters. La montant allongé par la société montréalaise s’élèverait à 88M$US. Gildan n’achète pas les magasins, mais gérera plutôt la marque de vêtement et certaines activités manufacturières.

Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, fait passer sa cible pour le titre de La Baie(Tor., HBC) de 17$ à 15$, tout en maintenant sa recommandation neutre. HBC a dévoilé des résultats préliminaires de son quatrième trimestre inférieurs aux attentes des analystes. Les ventes comparables consolidées pour les neuf premières semaines du trimestre qui s’est terminé en décembre ont reculé de 0,7%, tandis que la Financière prévoyait une hausse de 1,2%. Lisez notre texte sur le titre de La Baie, qui a touché un nouveau creux lundi.

Sara O'Brien, de RBC Marchés des capitaux, fait de la firme d'ingénierie montrélaise WSP Global(Tor., WSP) sa meilleure idée de placement pour 2017. Elle réitère sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 52$.

Exfo(Tor. EXF) dévoile ses résultats du premier trimestre après la fermeture des Bourses.

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».