Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 20/03/2017 à 07:27

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 20/03/2017 à 07:27

Photo: Shutterstock

1-Wall Street est en voie d’amorcer la semaine en légère baisse, les investisseurs attendant le discours d’un haut dirigeant de la Réserve fédérale et digéreant les commentaires du gouvernement américain à propos du libre échange mondial.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq se replient de respectivement 0,09%, 0,18% et 0,07% dans les négociations précédant l’ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 1,06% à 51,21$US.

3-À l’étranger, les deux principaux marchés asiatiques ont terminé en hausse. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a gagné 0,79%, atteignant son plus haut niveau depuis l'été 2015. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a avancé de 0,41%. La Bourse de Tokyo était de son côté fermée en raison d’un jour férié.

En Europe à la mi-séance, les principaux indices battent en retraite. Le CAC 40 de la Bourse de Paris cède 0,43%, le DAX de Francfort recule de 0,36% et le FTSE 100 de la Bourse de Londres laisse tomber 0,18%.

«En l'absence de statistiques économiques importantes, la tendance devrait être dictée par les propos du président américain concernant ses futures réformes», commentent les experts de Mirabaud Securities Genève.

La nouvelle administration américaine occupe en effet de nouveau le devant de la scène, après avoir bloqué l'adoption d'une résolution hostile au protectionnisme dans le communiqué final d'une réunion du G20 des Finances à Baden-Baden, samedi.

«Les États-Unis ont refusé de signer l'accord de lutte contre le protectionnisme comme effectué traditionnellement. Steven Mnuchin, secrétaire américain au Trésor, a même déclaré que les États-Unis pourraient renégocier les accords de l'Organisation mondiale du Commerce», souligne de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«L'absence d'accord et les futures décisions de l'administration Trump pourraient ainsi avoir un impact non négligeable pour les pays exportateurs comme l’Allemagne», poursuit-il.

«Au moment où Donald Trump plaide pour un certain protectionnisme, la défense se durcit. En effet, la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre japonais, Shinzo Abe, ont plaidé dimanche soir pour le libre-échange et des marchés libres et ouverts. Les premiers signes d'une guerre commerciale ?», s'interroge même Mirabaud Securities Genève.

4-À l’agenda économique, le président de la Réserve fédérale de Chicago, Charles Evans, prononcera une allocution.

Au Canada, les ventes et les stocks de grossistes pour le mois de janvier seront dévoilés.

5-Parmi les titres en action, Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, abaisse sa recommandation pour le titre du fabricant de traverses de chemin de fer et de poteaux Stella-Jones(Tor., SJ), d’achat à conserver. L’analyste juge le titre pleinement évalué tandis que le contexte appelle à une plus grande prudence. 2017 sera une année de transition pour l’entreprise montréalaise, note l’analyste. Le titre va selon lui faire du surplace pendant une bonne partie de l’année. Sa cible est à 43$.

Steve Arthur, de RBC Marché des capitaux, présente ses prévisions de résultats du quatrième trimestre de BRP(DOO, 26,88$), attendus ce vendredi. L’analyste prévoit un solide trimestre–généralement fort sur le plan saisonnier– et à de bonnes perspectives pour l’exercice 2018. Les revenus devraient selon lui monter de 8,9% à 1,208G$ et le bénéfice par action devrait s’établir à 1,01$, en hausse de 34%. Sa cible est à 33$.

Maxim Sytchev, de la Financière Banque Nationale, se penche sur la sous-performance du titre de SNC-Lavalin(SNC, 52,33$) vis-à-vis ses sociétés comparables. Compte tenu du contexte de fusions et acquisitions actuel, il est peut-être préférable que l’entreprise montréalaise rachète de ses actions plutôt que de réaliser une transaction à prix fort, dit-il. L’analyste réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 67$.

Sabahat Khan, de RBC Marchés des capitaux, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 17$ pour l'exploitant de restaurants santé Freshii(FRII, 13,90$), avant la publication de ses résultats du quatrième trimestre ce mercredi. L'analyste attend un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) ajusté de 1,5M$ et à des ventes de 26,4M$, en hausse de 52% par rapport au même trimestre l'an dernier.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.