Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 31/10/2016 à 06:59, mis à jour le 31/10/2016 à 09:39

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 31/10/2016 à 06:59, mis à jour le 31/10/2016 à 09:39

Photo: Bloomberg

1-Les Bourses américaines pointent vers une ouverture en faible hausse lundi. Un cocktail d’incertitude politique, de résultats d’entreprises, de données économiques et de fusion majeure dans le secteur des services pétroliers attend les investisseurs.

2-Le S&P 500 prend 0,13%, le Dow Jones 0,08% et le Nasdaq 0,30%, dans les négociations précédant l’ouverture officielle, vers 7h50. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,74% à 49,34$US.

3-À l’étranger, les marchés asiatiques ont terminé dans le rouge. La Bourse de Hong Kong a fermé en légère baisse de 0,09% et la Bourse de Shanghai s’est repliée de 0,12%. À Tokyo, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,12%, après avoir clôturé vendredi à un nouveau sommet en six mois.

En Europe à la mi-séance, les trois principaux indices battent en retraite. Le CAC 40 de paris cède 0,59%, le DAX de Francfort perd 0,24% et le FTSE 100 de Londres se déleste de 0,38%.

Les investisseurs devaient dans un premier temps digérer les mouvements des marchés américains vendredi, pris d'un brusque accès d'angoisse avant de limiter les dégâts, à l'annonce de la réouverture de l'enquête sur les courriels d'Hillary Clinton, de loin leur candidate favorite à l'élection présidentielle américaine face à l'imprévisible Donald Trump.

En attendant, «si les élections américaines entrent dans leur dernière ligne droite», la semaine devrait toutefois être placée sous le signe des banques centrales, souligne Michael Hewson, un analyste de CMC Markets. 

Banque du Japon, Banque centrale américaine (Fed) et Banque d'Angleterre (BoE) sont à l'agenda des investisseurs, qui scruteront leurs décisions à un moment où les taux d'emprunt remontent sur le marché secondaire, «semblant prendre en compte une hausse de l'inflation», explique M. Hewson.

Pour sa dernière réunion de politique monétaire avant l'élection présidentielle, la Fed devrait toutefois se faire discrète mercredi et laisser les taux d'intérêt inchangés, tout en signalant plus fermement la possibilité d'un relèvement en décembre.

De son côté, le gouverneur de la BoE Mark Carney pourrait être attendu sur son avenir, certains médias britanniques estimant qu'il pourrait annoncer prochainement son départ en raison des tensions autour du Brexit.

4-L’agenda économique est bien rempli ce lundi. Aux États-Unis, il va y avoir publication des données sur le revenu personnel ainsi que les dépenses de consommation de septembre. L’indice PMI de Chigaco d’octobre sera aussi connu. Au Canada, l’indice des prix des produits industriels ainsi que l’indice des prix des matières premières de septembre seront dévoilés par Statistique Canada.

5-Parmi les titres en action, les assureurs-vie sont dans la mire de Gabriel Dechaine, de Canaccord Genuity. Dans un rapport résumant ses prévisions de résultats du troisième trimestre pour le secteur, il dit voir une certaine exubérance avant ce qu’il anticipe être une période sans lustre. Il y a certains signes d’amélioration, mais dit rester prudent envers le secteur. Néanmoins, il a relevé sa cible pour le titre de l’Industrielle Alliance(Tor., IAG) de 44$ à 50$.

Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, hausse sa cible pour le titre de TransForce(Tor., TFI) après que le transporteur montréalais eut annoncé l’acquisition de XPO Logistics pour 558M$US. L’analyste voit cette transaction d’un très bon oeil, en raison du prix attrayant qu’elle a allongé pour une entreprise bien gérée. L’analyste réitère sa recommandation d’achat, mais fait passer sa cible de 31$ à 34$.

Paul Steep, de Banque Scotia, publie ses prévisions de résultats du premier trimestre pour Open Text(Tor., OTC). L’analyste s’attend à des revenus de 506M$US et à un bénéfice de 0,91$US par action. L’analyste réitère sa recommandation de surperformance et sa cible de 73$US.

Le conglomérat industriel américain General Electric(NY., GE) a annoncé lundi qu'il allait fusionner ses activités dans les technologies et services au secteur pétrolier et gazier avec son compatriote Baker Hughes pour former une nouvelle entité au chiffre d'affaires annuel de 32 milliards de dollars américains.

Les résultats de Cardinald Health(NY., CAH) seront à suivre, étant donné que sa rivale McKesson(NY., MCK) a perdu 23% de sa valeur vendredi. Frappée par une guerre de prix, la société a dévoilé des perspectives qui ont déçu les investisseurs.

Lisez aussi le blogue Nouvelle hémorragie dans le secteur de la santé


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

À la une

La Fed réfléchit à une éventuelle baisse des taux d'intérêt

13:24 | AFP

Depuis mai dernier, « le tableau a changé », explique le président de la Banque centrale.

Guerre commerciale: FedEx poursuit le gouvernement américain

FedEx a déposé lundi une poursuite judiciaire contre le gouvernement américain.

Victime d'une fraude? Faites comme Desjardins!

«Je dois souligner le professionnalisme et le sérieux de la réponse de la part du président M. Cormier».