Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 19/03/2018 à 06:53

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 19/03/2018 à 06:53

1. Contexte

Les marchés partent du mauvais pied en ce lundi matin. Les investisseurs restent sur leurs gardes à la veille d'une réunion cruciale de deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed). Une rencontre du G20 en Argentine cette semaine gardera la taxe sur l'acier et l'aluminium de Trump à l'avant-scène de l'actualité économique.

2. Prévisions

Avant l'ouverture, l'indice Dow Jones recule de 0,57%, cédant 143 points. Le S&P 500 retraite lui aussi, de 0,6%, ou 16,40 points. Le Nasdaq subit lui aussi une baisse prononcée de 181,75 points, ou 2,55%.

Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, recule de 0,24% à 66,04$US.

3. À l'étranger

Les Bourses chinoises ont commencé la semaine dans le vert, tandis que les marchés européens ouvraient sur un repli marqué de près d'un pourcent.

«Les tensions croissantes sur le commerce ont rendu les investisseurs prudents la semaine passée. Et la semaine à venir ne devrait guère être différente», relève dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

En effet, l'agenda sera riche en rendez-vous, au premier plan desquels la réunion de la Fed, mardi et mercredi.

Les investisseurs seront très attentifs à cette occasion aux propos de Jerome Powell, le nouveau président de l'institution, qui devrait annoncer une hausse des taux d'intérêt directeurs, déjà intégrée par les marchés.

«La principale préoccupation du nouveau président sera de soutenir l'une des plus longues reprises aux États-Unis le plus longtemps possible. Mais étant donné les signes d'un renforcement du potentiel de l'économie, cela pourrait signifier un cycle de resserrement des politiques sur une plus longue durée, avec des taux un peu plus élevés que prévu», analyse Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Avant cette réunion, les marchés seront occupés par le G20 des ministres des Finances, qui se tient lundi et mardi à Buenos Aires, sur fond de tensions commerciales accrues après l'annonce de taxes américaines.

Du côté des indicateurs, l'agenda est particulièrement calme, hormis le commerce international de biens en janvier en zone euro, attendu dans la matinée.

4. Agenda

Aux États-Unis, il y a une réunion fort attendue de deux jours de la Réserve fédéral (Fed), demain. On attend aussi les données sur les ventes de maisons neuves en février qui seront publiées mercredi.

Au Canada, le ministre fédéral de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique annonce un investissement dans les technologies 5G. Le ministre des Finances Bill Morneau est à Buenos Aires afin de participer à une réunion des ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales du G20

5. Titres en action

BMO Marchés des capitaux révise à la baisse le bénéfice par action anticipé pour Power Corp.(POW, 29,91$), de 0,69$ à 0,68$ au quatrième trimestre, suite aux résultats sous les attentes d'IGM Financial, une société détenue à 62% par Power. «Nous nous attendons à une hausse du dividende», ajoute Tom MacKinnon. L'analyste apporte le même correctif pour Power Financial(PWF, 33,03$), abaissant son bénéfice par action à 0,79$, de 0,80$.

Un déclin de 8% de l'action d'Intact corporation financière(IFC, 98,12$) depuis la publication de ses résultats du troisième trimestre, en novembre dernier, laisse croire à Geoffrey Kwan, de RBC Marchés des capitaux, qu'il y a peut-être là une bonne occasion. «Son action était surévaluée au cours de l'année dernière, mais avec ce recul plus récent, on atteint un point d'entrée plus intéressant», note l'analyste, qui a relevé sa cote à «surperformance», avec un cours-cible établi à 112$.

Malgré le rejet par les États-Unis de l'offre d'acquisition de Qualcomm, Broadcom(AVGO, 254,85$) garde la confiance des analystes. L'entreprise a publié des résultats et des prévisions en accord avec ce que ces derniers prévoyaient. La direction de l'entreprise prévoit poursuivre sa stratégie d'acquisition, avec des cibles plus modestes, au cours des prochains mois. Le flux de trésorerie disponible lui permettra de procéder de la sorte sans avoir à s'endetter, ajoute BMO, qui conserve sa cote de «surperformance».


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Investissement valeur: si c'est si simple, pourquoi tout le monde ne le fait pas?

BLOGUE INVITÉ. L’investissement valeur est simple, mais il est loin d’être facile à appliquer!

Si l'histoire se répète... la Bourse tiendra bon

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

Pendant que les investisseurs s'émeuvent du repli de 4,7 % de la Bourse américaine depuis son sommet de juillet, de ...

À la une

Les marchés sont-ils dangereusement chers?

23/08/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’investisseur qui a un horizon de plusieurs années devant lui devrait continuer de favoriser les actions

Transat: «Je ne me sens pas mal à l'aise du tout», dit Jean-Marc Eustache

23/08/2019 | Siham Lebiad

Le MÉDAC a remis en question les motivations des dirigeants de Transat d'approuver la proposition d'achat d'Air Canada.

Les actionnaires de Transat A.T. disent «oui» à l'offre d'Air Canada

Mis à jour le 23/08/2019 | La Presse Canadienne

Les actionnaires de Transat ont accepté dans une proportion de 94,77% l'offre d'Air Canada.