Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 12/01/2017 à 06:39, mis à jour le 12/01/2017 à 07:28

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 12/01/2017 à 06:39, mis à jour le 12/01/2017 à 07:28

Photo: Shutterstock

1-Les Bourses américaines vont amorcer la séance de jeudi en baisse, les investisseurs remettant en doute la hausse des marchés alimentée par Donald Trump depuis qu'il a été élu président des États-Unis, au lendemain de son premier discours.

2-L'indice S&P 500 cède 0,29%, le Dow Jones perd 0,22% et le Nasdaq recule de 0,28% dans les négociations précédant l'ouverture officielle, vers 7h20. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, s'élève de 1,4% à 55,87$US.

3-À l'étranger, les marchés asiatiques ont battu en retraite. La Bourse de Hong Kong a fini en repli de 0,46%, victime de prises de bénéfices après cinq séances consécutives de hausse. La Bourse de Shanghai a abandonné de son côté 0,56%, tandis que la Bourse de Tokyo a laissé tomber 1,19%.

Les marchés européens évoluent aussi en baisse à la mi-journée. Le DAX de la Bourse de Francfort recule le plus, soit de 0,44%. La Bourse de Londres cède 0,11% et la Bourse de Paris perd 0,03%.

La première conférence depuis son élection de M. Trump n'a «pas vraiment apporté d'éléments nouveaux permettant de trancher sur les sujets clés de la relance économique», estiment les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

«La conférence de presse de M. Trump, hier, est clairement décevante pour les marchés. Le président élu est resté très vague sur les premières mesures économiques qu'il entend mettre en application», relève également le courtier Aurel BGC dans une note.

Par ailleurs, les banques centrales reviendront sur le devant de la scène à l'occasion de la publication en début d'après-midi du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne, qui s'est tenue courant décembre.

Ce sera «l'occasion de connaître la teneur des discussions relatives à la prolongation du programme d'achats d'actifs», commentent les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC. 

Du côté des indicateurs, l'Allemagne a accéléré sa croissance en 2016, la première économie européenne ayant de nouveau profité d'une consommation dynamique et dégagé un confortable excédent budgétaire. En France, l'inflation a été de 0,2% en moyenne sur l'ensemble de 2016.

4-À l'agenda économique, on attend aux États-Unis les prix à l'importation en décembre et les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, ainsi que les chiffres de l'exécution budgétaire en décembre. Plusieurs dirigeants de la Réserve fédérale prononcent des discours en cours de journée.

Au Canada, seul l'indice des prix des logements neufs de novembre est au programme.

5-Parmi les titres en action, Cogeco Communications(Tor., CCA) a dévoilé des résultats conformes aux attentes pour son premier trimestre de 2017, selon Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux. La société a dévoilé des revenus de 549M$, en hausse de 1,6% et un bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement(BAIIA) de 250M$. Les analystes tablaient sur un BAIIA de 246M$. L'analyste laisse sa recommandation à achat et sa cible à 72,50$, mais celles-ci pourraient être modifiées au terme de la téléconférence avec les analystes qui a lieu à 9h30.

CAE(Tor., CAE) a annoncé des contrats totalisant 1 milliard de dollars pour entraîner les forces armées canadiennes et américaines. Steve Arthur, de RBC Marché des capitaux, voit ces contrats d’un oeil positif. Ils confortent les capacités d’entraînement et technologiques de la société montréalaise à son avis. L’analyste réitère sa recommandation neutre et sa cible de 20$.

Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale, reprend le suivi du titre de Savaria(Tor., SIS) au terme de l’émission d’actions secondaire réalisée par la famille Bourassa, qui dirige l’entreprise. L’analyste relève sa cible pour le titre d’un brin, la faisant passer de 12,50$ à 13$. Il juge que la croissance anticipée de l’entreprise appuie une évaluation élevée pour le titre(celui-ci se négocie à 23 fois les bénéfices de 2017). M. Aghazarian réitère sa recommandation surperformance.

Steve Arthur, de RBC Marchés des capitaux, relève par ailleurs légèrement sa cible pour le titre du sous-traitant automobile Magna International(Tor., MG). Celle-ci passe de 56$ à 57$, tandis que la recommandation reste à surperformance. L’analyste juge les prévisions pour l’exercice 2017 solides et une croissance élevée est entrevue jusqu’à l’exercice 2019. En outre, il estime l’évaluation du titre raisonnable.

Le câblodistributeur Shaw Communications(Tor., SJR.B) dévoile ses résultats du premier trimestre et tiendra son assemblée annuelle cet après-midi. Les analystes s'attendent à un bénéfice de 0,32$ par action, comparativement à 0,43$ l'action à la même période l'an dernier.

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.