Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: ce qui bouge sur le marchés avant l’ouverture vendredi

LesAffaires.com et AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Les Bourses asiatiques ont de nouveau fini dans le vert vendredi. Wall Street se dirige vers une ouverture en hausse.

Les Bourses asiatiques ont de nouveau fini dans le vert vendredi, toujours encouragées par les signes de reprise de l’économie mondiale et préférant mettre de côté les indicateurs révélant l’ampleur du désastre économique provoqué par le coronavirus.

À Wall Street, les indices se dirigent vers une ouverture au vert. Vers 8h15, les contrats à terme sur le S&P 500 gagnaient 24 points, ou 0,77%, à 3 134 points. Ceux du Dow Jones grimpaient de 317 points, ou de 1,21%, à 26 570 points, alors que ceux du Nasdaq avançaient de 14 points, ou de 0,15%, à 9 640 points.

En Europe, les indices enregistrent de bons gains à la mi-séance. À Londres, le FTSE 100 était en hausse de 62 points, ou de 0,99%, à 6 403 points. À Paris, le CAC 40 avance de 89 points, ou de 1,78%, à 5 101 points. À Francfort, le Dax progresse de 189 points, ou de 1,52%, à 12 619 points.

De retour en Asie, après avoir démarré en baisse, l’indice Nikkei de Tokyo a finalement progressé de 0,74% à 22 863,73 points et l’indice élargi Topix de 0,54% à 1 612,48 points.

Sur l’ensemble de la semaine écoulée, le Nikkei s’est apprécié de 4,5%, retrouvant ses niveaux de fin février.

Le marché tokyoïte a d’abord digéré vendredi l’effondrement historique (-11,1% sur un an) de la consommation des ménages nippons en avril, mois durant lequel le pays était sous état d’urgence face à la COVID-19, avec de nombreux magasins fermés.

Les investisseurs ont aussi opté initialement pour la prudence après une séance mitigée à Wall Street la veille, et dans l’attente des chiffres officiels de l’emploi américain en mai.

Mais au final «la tendance acheteuse a été fermement soutenue par les espoirs sur les effets des mesures budgétaires et monétaires dans les principales économies», a déclaré à l’AFP Shinichi Yamamoto, courtier pour Okasan Securities.

«La confiance (des investisseurs, NDLR) est suffisamment forte pour digérer des indicateurs négatifs», a-t-il ajouté.

Après un début de séance dans le rouge également face à des prises de bénéfices, l’indice Hang Seng de Hong Kong a inversé la vapeur pour clôturer en hausse de 1,66% à 24 770,41 points, revenant à ses plus hauts niveaux depuis mi-mars.

Les gains ont été moins significatifs en Chine continentale: l’indice composite de Shanghai a pris 0,4% à 2 930,80 points et celui de Shenzhen 0,22% à 1 856,61 points.

 

Du côté du pétrole

Le marché du pétrole se ressaisissait après avoir d’abord reculé en matinée en Asie, dans l’expectative de l’issue de négociations sur de nouvelles coupes de production des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+). Les spéculations sur ce prochain sommet avaient déjà fait la pluie et le beau temps sur les cours de l’or noir ces derniers jours.

 

Peu avant 09H00 GMT le baril de brut américain WTI gagnait 1,55% à 37,99 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 2,28% à 40,90 dollars.