Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 09/01/2019 à 07:04

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 09/01/2019 à 07:04

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York compte poursuivre son avancée à l'ouverture mercredi matin, profitant toujours du vent d'optimisme entourant les pourparlers commerciaux entre la Chine et les États-Unis.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,31% à 23 817 points selon les contrats à terme. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,40 % %, à 6583,25 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,26% à 2579,25 points.


Contexte


Les Bourses européennes ont «effacé leur modeste recul de lundi en enregistrant hier (mardi) une nouvelle journée de gains convenables, se montrant optimistes quant aux progrès dans les dernières discussions commerciales entre les États-Unis et la Chine», a relevé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.


Les discussions entre des hauts fonctionnaires chinois et américains à Pékin pour régler le différend commercial entre les deux pays se sont poursuivies mercredi, pour une ultime demi-journée qui n'était pas au programme initial.


«Est-ce que la prolongation indique que les négociations étaient difficiles? Les négociations demandent bel et bien un effort des deux côtés. Je peux simplement dire que leur prolongation montre que les deux parties les prennent très au sérieux», a commenté un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Kang, mercredi, en confirmant qu'elles étaient terminées.


Néanmoins «les investisseurs doivent être disposés à faire face à des vents contraires sur la question d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Beaucoup de sujets ne devraient pas être couverts d'ici le mois de mars, y compris les technologies de pointe comme la 5G», a tempéré dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


L'optimisme des investisseurs est «un peu précoce, mais c'est le rôle des marchés d'anticiper», a abondé Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.


La Banque mondiale a averti mardi, à l'occasion de ses projections semestrielles, que le conflit commercial entre les deux premières puissances économiques mondiales inflige déjà des dommages collatéraux et menace de nuire davantage à l'économie mondiale.


Sur le front du Brexit, le sort de l'accord de sortie de l'Union européenne conclu entre Londres et Bruxelles est entre les mains des députés britanniques qui entament mercredi son examen avant un vote historique le 15 janvier, à deux mois et demi de la date officielle du divorce.


À l’étranger


Les Bourses chinoises ont terminé en hausse mercredi, les investisseurs étant galvanisés par la prolongation des négociations sino-américaines qui nourrit l'espoir d'un accord commercial.


Les discussions entre des hauts fonctionnaires chinois et américains à Pékin pour régler le différend commercial entre les deux pays se sont poursuivies mercredi, pour une ultime demi-journée qui n'était pas au programme initial.


Ces pourparlers «nourrissent l'optimisme des investisseurs, en donnant le sentiment qu'il pourrait y avoir de la lumière au bout du tunnel de la guerre commerciale», a estimé Stephen Innes, analyste pour Oanda.


Donald Trump a dit mardi que les négociations se passaient «très bien», et l'agence Bloomberg cite des sources à la Maison Blanche selon lesquelles le président américain espère un accord qui enthousiasmerait les marchés, ce qui serait porté à son crédit.


Après avoir traversé une phase de turbulences jusqu'au début de l'année 2019, et même si les investisseurs restent vigilants, les salles de marchés retrouvent peu à peu la confiance. Cela intervient également après des propos jugés conciliants sur les taux d'intérêts du patron de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell.


En Chine, le gouvernement a annoncé mardi soir qu'il comptait mettre en place des mesures pour encourager les investissements étrangers et doper la consommation intérieure, en insistant sur l'automobile et l'électroménager. Zhang Yanbing, analyste pour Zheshang Securities, a observé que «les résultats ont été bons aujourd'hui, avec des prises de bénéfices dans certains secteurs, notamment dans l'électroménager et l'automobile».


À l’agenda


Du côté des indicateurs, le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole aux États-Unis ainsi que la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) complètent l'agenda.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

19/03/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Jerome Powell devra faire preuve de doigté.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

18/03/2019 | LesAffaires.com et AFP

«La semaine sera marquée par le comité de politique monétaire de la Fed.»

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

19/03/2019 | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.