Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 17/04/2019 à 06:51

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 17/04/2019 à 06:51

[Photo : Getty]

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en légère hausse mercredi, en attendant de nouvelles publications d'entreprises américaines et des statistiques importantes à l'international, après l'espoir suscité par plusieurs indicateurs positifs chinois qui ont dépassé les attentes.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,09% à 26 471 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, prend 0,26% à 7699 points. Le S&P500, quant à lui, progresse de 0,17% à 2916,25 points.


Contexte


Les investisseurs ont déjà pris connaissance de la croissance du premier trimestre en Chine: déjouant les prévisions, elle s'est stabilisée à 6,4% sur un an, en dépit d'une demande mondiale en baisse et de la guerre commerciale avec Washington.


La production industrielle chinoise a enregistré une croissance plus forte, progressant de 6,5% au premier trimestre sur un an, soit 1,2 point de plus que sur la période janvier-février.


«Les statistiques chinoises dépassent les attentes, procurant un peu de soulagement du fait que le ralentissement dans la deuxième économie mondiale n'est pas aussi terrible qu'on le craignait», affirme Neil Wilson, analyste chez CMC Markets.


Si ce dernier chiffre de la croissance du produit intérieur brut chinois «donne une raison d'espérer», il faut «cependant garder en tête que l'économie chinoise croît à son rythme le plus faible depuis trois décennies», nuance-t-il.


Sans compter que l'OCDE a mis en garde mardi la Chine contre l'endettement massif de ses entreprises, «l'un des plus élevés du monde», qui constitue un «défi majeur».


En revanche, l'Allemagne, locomotive de la zone euro, s'apprête mercredi à abaisser un peu plus ses prévisions de croissance pour 2019. Le gouvernement doit publier ses pronostics trimestriels à 09h00 GMT, lors d'une traditionnelle conférence de presse. Selon les médias allemands, Berlin table désormais sur un produit intérieur brut en augmentation de 0,5% cette année, contre 1% attendu en janvier.


Le FMI, qui a abaissé la semaine dernière sa prévision de croissance de l'Allemagne pour 2019 à 0,8%, exhorte la première économie européenne à utiliser sa marge de manœuvre budgétaire pour investir davantage.


Le Japon a pour sa part dégagé un excédent commercial en mars pour le deuxième mois de suite après une série de déficits, mais il s'est affiché en repli de 32,6% sur un an sur fond de recul des exportations.


À l’étranger


Les Bourses de Chine continentale sont restées plutôt stables mercredi, après la publication d'indicateurs montrant que la croissance de la deuxième économie mondiale a été meilleure qu'attendu lors du premier trimestre de l'année 2019.


Le Bureau national des statistiques a annoncé mercredi que la croissance économique de la Chine, deuxième économie mondiale et moteur clé de la croissance mondiale, avait bien résisté, à 6,4% sur le premier trimestre 2019. Une hausse identique à celle du dernier trimestre de l'an passé, dans l'objectif de «6 à 6,5%» que s'est fixé le gouvernement pour l'ensemble de l'année, et supérieure à la prévision médiane de 12 analystes interrogés par l'AFP (+6,3%).


L'économie chinoise a par ailleurs été plus performante qu'attendu en termes de ventes de détail et d'investissement.


«Du point de vue de Pékin, cet ensemble de données devrait montrer que la réinitialisation politique opérée mi-2018 en direction du soutien à la croissance est en train de porter ses fruits», a estimé Tai Hui, stratégiste en chef de marchés pour l'Asie-Pacifique chez JP Morgan Asset Management.


«Dans l'ensemble, cela confirme que la croissance économique de la Chine est en train de fondre et que ce moment devrait durer plusieurs mois, en même temps qu'une poussée récente dans la croissance du crédit et des éléments sur un possible accord commercial entre les États-Unis et la Chine», poursuit-il.


À l’agenda


Les investisseurs s'attarderont en cours de séance sur l'inflation en zone euro (mars), sur la balance commerciale de février aux États-Unis et sur le Livre beige préparatoire à la prochaine réunion du FOMC des 30 avril et 1er mai.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

24/05/2019 | LesAffaires.com et AFP

Le Fonds monétaire international lance un sérieux avertissement aux États-Unis et à la Chine.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

23/05/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Les incertitudes autour de ces négociations commerciales vont perdurer au moins jusqu'au G20.»

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.