Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 15/05/2019 à 07:02

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 15/05/2019 à 07:02

(Photo: Getty)

La Bourse de New York semble vouloir repasser dans le rouge à l'ouverture mercredi matin, au lendemain d'une séance de rebond, les investisseurs gardant les yeux rivés sur tout nouveau développement susceptible d'intervenir dans la guerre commerciale sino-américaine.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,25% à 25 506 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,18% à 7407,50 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,23% à 2832,75 points.


Contexte


«La forte baisse de lundi a permis des achats à bon compte qui ont abouti à une forte progression des indices lors de la séance d'hier», a résumé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.


«Les sujets de friction liés à la guerre commerciale restent sur la table mais le marché semble relativiser l'hypothèse d'une montée durable des tensions», a complété M. Dembik, même si «à court terme, tous les risques ne sont pas écartés», selon lui.


«Les marchés vont rester connectés au compte Twitter de Donald Trump jusqu'à ce qu'ils aient une vision plus claire de l'évolution des rapports sino-américains», a estimé pour sa part Tangi Le Liboux, stratégiste pour le courtier Aurel BGC.


Le président américain a minimisé mardi le conflit commercial avec la Chine, le qualifiant de «petite querelle» et estimant toujours possible un accord commercial pour y mettre fin. Les Chinois «veulent nouer un accord. Cela peut tout à fait se faire», a-t-il également déclaré.


À l’étranger


Les Bourses chinoises ont terminé en hausse mercredi malgré la publication d'indicateurs décevants qui laissent espérer aux investisseurs de nouvelles mesures pour soutenir l'économie, tandis que Donald Trump joue l'apaisement sur le front de la guerre commerciale.


L'économie chinoise a montré de nouveaux signes de faiblesse en avril avec une croissance des ventes de détail, baromètre de la consommation des ménages, au plus bas depuis 16 ans à 7,2%, loin des attentes des économistes.


La hausse de la production industrielle a également brusquement ralenti le mois dernier, à 5,4% sur un an, après +8,5% en mars.


Ces chiffres relancent les spéculations sur un retour des mesures de soutien à l'économie qui s'étaient un peu ralenties ces dernières semaines.


Dans un contexte de bras de fer commercial avec les Etats-Unis, Pékin avait mis en place au premier trimestre un vaste programme de relance avec des réductions d'impôts et de taxes pour alléger les charges sur les entreprises.


Les banques ont également été encouragées à gonfler leurs prêts aux petites entreprises.


Le conflit commercial s'est ravivé depuis la semaine dernière, avec l'imposition réciproque de nouvelles taxes entre les deux pays.


Mardi, Donald Trump a cependant minimisé les tensions commerciales avec Pékin et les qualifiant de «petite querelle» et estimant qu'un accord restait tout à fait possible. Des remarques qui ont donné un peu d'optimisme aux marchés.


«De manière assez intéressante, les faibles données chinoises n'ont pas affecté le rebond des marchés. Il semble que la rhétorique de Trump est plus importante pour les investisseurs», estime Craig Erlam, analyste chez Oanda.


À l’agenda


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

23/05/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Les incertitudes autour de ces négociations commerciales vont perdurer au moins jusqu'au G20.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

22/05/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Les indices alternent le bon et le moins bon ces derniers jours.»

À la une

Will.i.am investit dans la montréalaise Stradigi AI

23/05/2019 | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

23/05/2019 | lesaffaires.com

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.

Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année

23/05/2019 | AFP

Plusieurs statistiques publiées jeudi ont laissé craindre un ralentissement de l’économie mondiale.