Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 29/12/2020 à 09:11, mis à jour le 29/12/2020 à 09:26

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 29/12/2020 à 09:11, mis à jour le 29/12/2020 à 09:26

Un homme marche devant un écran qui affiche les cours de la Bourse à Tokyo.

La Bourse de Tokyo a atteint des niveaux record mardi. (Photo: Getty Images)

Les Bourses asiatiques ont fini mardi dans des directions opposées: Tokyo a atteint un plus haut en clôture depuis 1990 tandis que les places de Chine continentale ont cédé du terrain.

À Wall Street, les indices boursiers américains se dirigent vers une ouverture en hausse, à l'instar de lundi. Vers 8h30, les contrats à terme sur le S&P 500 gagnent 14 points, ou 0,40%, à 3 742 points. Ceux du Dow Jones avancent de 131 points, ou de 0,45%, à 30 436 points, alors que ceux du Nasdaq progressent de 57 points, ou de 0,45%, à 12 890 points.

En Europe, les indices étaient en croissance à la mi-séance. À Londres, le FTSE 100 a fait un bond de 138 points, ou 2,14%, à 6 641 points. À Paris, le CAC 40 a augmenté de 66 points, ou de 1,20%, à 5 588 points. À Francfort, le DAX gagnait 26 points, ou 0,19%, à 13 816 points.

De retour en Asie, l'indice vedette Nikkei de Tokyo a bondi de 2,66% à 27 568 points, un niveau qu'il n'avait pas atteint depuis 1990. L'indice élargi Topix a grimpé de 1,74% à 1 819 points.

 

Le contexte

Les investisseurs à Tokyo et Hong Kong ont été encouragés par les nouveaux sommets atteints lundi à Wall Street après la ratification dimanche soir par Donald Trump d'un plan de 900 milliards de dollars pour soutenir l'économie américaine.

En outre, la Chambre des représentants a voté lundi un amendement au texte qui était réclamé par Donald Trump pour porter une prime forfaitaire aux Américains à 2000$ au lieu de 600$ dans le plan initial.

Cela a encore renforcé les espoirs des investisseurs, même si cette mesure doit encore obtenir le feu vert du Sénat pour être adoptée, ce qui n'est pas garanti d'avance.

En Chine continentale, où les marchés sont moins sensibles à la politique intérieure américaine, l'indice composite de Shanghai a reculé mardi de 0,54% à 3 379 points et celui de Shenzhen a perdu 0,64% à 2 258 points.

La perspective potentiellement proche d'un accord préliminaire entre la Chine et l'Union européenne sur la protection des investissements de leurs entreprises respectives n'a pas non plus déridé les investisseurs à Shanghai et Shenzhen. 

 

Du côté des valeurs

Les poids lourds du marché tokyoïte, tous secteurs confondus, ont nettement progressé à l'instar de SoftBank Group (+4,53% à 8 055 yens), Fast Retailing (+4,5% à 90 810 yens), Sony (+2,06% à 10 390 yens) ou encore Toyota (+1,47% à 8 014 yens).

Le titre du géant chinois du commerce en ligne Alibaba a rebondi à Hong Kong (+5,71%). Alibaba avait chuté durant les deux dernières séances, plombé par l'ouverture d'une enquête le concernant des autorités chinoises de la concurrence et par les exigences des régulateurs du pays pour restreindre les activités de la puissante fintech Ant Group, proche d'Alibaba.

 

Du côté du pétrole

Le marché du pétrole était en bonne voie d'effacer ses pertes de la veille: vers 04h50, le prix du baril américain de WTI regagnait 0,84% à 48,02 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,9% à 51,32 dollars.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Il y a 40 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Les marchés mondiaux remontaient après que la Fed ait assuré qu'elle continuera à appuyer la relance.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

24/02/2021 | LesAffaires.com et AFP

La crainte d'une hausse de l'inflation continuait de peser sur les marchés.

À la une

10 choses à savoir jeudi

Les femmes plus remises en question que les hommes, la COVID-19 perdurera après la pandémie et QAnon demeure populaire.

Vers le vert, au-delà du marketing

BLOGUE INVITÉ. Le développement durable, au-delà de l’image et des volontés du marketing, c’est un défi de taille.

CDPQ: une gestion de l'innovation à trois niveaux

SPÉCIAL INNOVATION. Gérer l’innovation au sein d’une organisation aussi vaste que la CDPQ n'est pas une mince tâche.