Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 10/09/2019 à 07:02

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 10/09/2019 à 07:02

(Photo: archives)

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en baisse mardi matin, se montrant timorée avant une réunion jeudi de la Banque centrale européenne dont les marchés attendent une série de mesures accommodantes.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,08%, à 26 817 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,19% à 7815,75 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,12% à 2974,75 points.

Contexte

Les investisseurs sont dans «l'indécision» avant l'échéance monétaire de jeudi «qui pourrait être décisive pour la tendance des marchés lors de ces prochains mois», ont résumé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le président de la BCE, Mario Draghi «est condamné à ne pas décevoir» après avoir «fait de grandes promesses aux marchés», a souligné pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«S’il n’adopte pas dès maintenant des mesures de relance drastiques, la tâche n’en sera que plus grande pour la BCE lors de sa réunion de décembre et les probabilités de réussite n’en seront que plus faibles dans un contexte macroéconomique de plus en plus incertain», a-t-il développé.

Six semaines après avoir laissé entrevoir une panoplie de mesures de relance, la Banque centrale européenne (BCE) se trouve acculée à agir dès jeudi, malgré ses débats internes, tant le contexte économique demeure fébrile.

Au minimum, la BCE devrait laisser son taux de refinancement des banques à zéro, tout en abaissant celui sur les dépôts. En parallèle pourrait être annoncé un système de taux dégressifs pour alléger la charge d'intérêt pesant pour plus de 7 milliards par an sur les banques («tiering»).

Mais le plus délicat sera la décision de relancer ou pas les achats de dette, une mesure que les marchés appellent de leurs voeux.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont terminé mardi sur des notes contrastées: Tokyo a légèrement grimpé grâce à une baisse du yen, tandis que les Bourses chinoises ont accusé le coup d'indicateurs inquiétants pour la deuxième économie mondiale.

Les prix à la production en Chine sont tombés en août à leur plus bas niveau depuis trois ans, un nouveau signe inquiétant pour la santé de l'économie du pays.

Cette chute est le signe que «les tarifs douaniers américains font plonger l'économie chinoise, et à un rythme bien plus rapide que quiconque ne l'aurait imaginé», a commenté dans une note Stephen Innes, stratégiste chez AxiTrader pour la région Asie-Pacifique.

Et si les prix à la consommation en Chine sont restés élevés en août (+2,8%), comme en juillet, cette hausse ne reflète nullement une demande intérieure vigoureuse, s'expliquant essentiellement par le bond des prix du porc, alors que les élevages du pays sont décimés par une épidémie de grippe porcine.

À l’agenda

Du côté des indicateurs, la journée s'annonce plutôtt tranquille.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Une autre semaine Trumpesque

BLOGUE. Octobre a mauvaise réputation. Les négociations commerciales et les résultats financiers sont deux épouvantails.

À la une

La plupart des A220 de la compagnie Swiss remis en service

11:57 | AFP

« 17 avions de la série C/A220 ont déjà été inspectés (…) Les moteurs sont en parfait état ».

A220 de Swiss cloués au sol: des inspections sont recommandées

Swiss, Delta Air Lines, Air Baltic, Korean Air, EgyptAir et Air Tanzania ont reçu des A220.

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.