Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 28/12/2020 à 08:52, mis à jour le 28/12/2020 à 09:06

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 28/12/2020 à 08:52, mis à jour le 28/12/2020 à 09:06

Un centre commercial américain

La présence toujours forte de la COVID-19 mine le moral des investisseurs. (Photo: Getty Images)

La Bourse de Tokyo a clôturé lundi en hausse, encouragée notamment par la ratification par Donald Trump du plan de relance américain, tandis que Hong Kong a fini dans le rouge et les places de Chine continentale proches de l'équilibre.

À Wall Street, les indices boursiers américains se dirigent vers une ouverture en hausse. Vers 8h30, les contrats à terme sur le S&P 500 gagnent 27 points, ou 0,73%, à 3 722 points. Ceux du Dow Jones avancent de 156 points, ou de 0,52%, à 30 265 points, alors que ceux du Nasdaq progressent de 108 points, ou de 0,85%, à 12 812 points.

En Europe, les indices hésitaient à la mi-séance. À Londres, le FTSE 100 grapillait 6 points, ou 0,1%, à 6 502 points. À Paris, le CAC 40 reculait de 5 points, ou de 0,1%, à 5 522 points. À Francfort, le DAX gagnait 203 points, ou 1,5%, à 13 791 points.

De retour en Asie, l'indice vedette Nikkei de Tokyo a gagné 0,74% à 26 854 points et l'indice élargi Topix 0,54% à 1 788 points.

 

Le contexte

Sous pression, Donald Trump a finalement ratifié dimanche soir le nouveau plan de relance de l'économie américaine, d'un montant de 900 milliards de dollars. 

Alors qu'il s'était refusé jusqu'à présent à le promulguer, il avait promis dimanche de «bonnes nouvelles» au sujet de ce plan négocié de haute lutte entre élus démocrates et républicains, mais sur lequel le président américain en fin de mandat avait exigé des modifications.

Ce dénouement a donné un coup d'accélérateur aux échanges à Tokyo, où les investisseurs ont aussi apprécié le démarrage ce week-end des campagnes de vaccination contre la COVID-19 dans l'Union européenne, très touchée par la pandémie.

À Hong Kong, les inquiétudes sur la nouvelle souche du coronavirus ont davantage pesé: l'indice Hang Seng a faibli au fil de la séance pour terminer sur un petit retrait (-0,27% à 26 314 points).

L'indice composite de Shanghai a stagné (+0,02% à 3 397 points), tout comme celui de Shenzhen (-0,04% à 2 273 points).

 

Du côté des valeurs

Les titres des compagnies aériennes japonaises ont subi l'effet de nouvelles restrictions sur les voyages internationaux annoncées ce week-end par le gouvernement nippon face à l'aggravation de la pandémie au Japon et l'apparition dans le pays de la nouvelle souche du coronavirus: ANA Holdings a lâché 1,44% à 2 148,5 yens et Japan Airlines (JAL) a perdu 2,1% à 1 861 yens.

L'action du groupe financier japonais Orix Corp a bondi de 2,4% à 1.575,5 yens. Le groupe a confirmé lundi un accord pour acquérir 80% de l'entreprise espagnole d'énergies renouvelables Elawan, active dans l'éolien et le solaire en Europe, en Amérique du Nord et Amérique du Sud.

 

Du côté du pétrole

Légèrement dans le rouge durant les échanges en Asie, le marché du pétrole a ensuite inversé la vapeur. Vers 04H50, le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,87% à 48,65 dollars et celui du baril de Brent londonien 0,76% à 51,68 dollars.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:37 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Les marchés mondiaux remontaient après que la Fed ait assuré qu'elle continuera à appuyer la relance.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

24/02/2021 | LesAffaires.com et AFP

La crainte d'une hausse de l'inflation continuait de peser sur les marchés.

À la une

À surveiller: WSP, 5N Plus et Dye & Durham

Il y a 11 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP, 5N Plus et Dye & Durham?

Vers le vert, au-delà du marketing

BLOGUE INVITÉ. Le développement durable, au-delà de l’image et des volontés du marketing, c’est un défi de taille.

Le prix médian pour un condo à Montréal atteint 436$/pi2 en 2020

BLOGUE INVITÉ. Le prix médian au pi2 des copropriétés sur l'île de Montréal a grimpé de 14% en 2020.