Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

Publié le 27/05/2019 à 07:01

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

Publié le 27/05/2019 à 07:01

(Photo: Getty)

La Bourse de New York est fermée en ce lundi, Memorial Day aux États-Unis. Toronto souhaite pour sa part rebondir après avoir mis fin vendredi à une séquence de deux séances de recul, alors qu'une vague d'optimisme soulevait le cours du pétrole.

L'indice composé du parquet torontois débute la semaine avec 16 230,04 points.

Contexte

En Europe, les Bourses étaient animées lundi par l'annonce d'un projet de fusion entre Renault et Fiat Chrysler et de nouveaux signes d'optimisme dans les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis.

«Le président Trump parle maintenant d'un accord commercial avec la Chine signé rapidement et a confirmé sa rencontre avec Xi au sommet du G20 les 28 et 29 juin. Détente donc, au moins verbale», observe Stéphane Deo, stratégiste à la Banque Postale Asset Management.

Donald Trump s'est montré lundi optimiste sur la signature prochaine d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, malgré le récent durcissement des négociations entre les deux premières puissances économiques au monde.

«Je pense que dans quelque temps, la Chine et les États-Unis vont conclure un accord commercial formidable et nous attendons ce moment avec enthousiasme», a déclaré le président américain, en marge d'une visite au Japon.

Le ton était monté d'un cran ces deux dernières semaines autour du géant chinois des télécoms Huawei, mis à l'index par l'administration Trump, qui soupçonne le groupe d'espionnage au profit de Pékin.

En Europe, malgré la poussée des populistes dimanche, les partis pro-européens sont parvenus à contenir la poussée des eurosceptiques lors d'un scrutin marqué par une forte participation et la progression des Verts au sein du futur Parlement de l'Union européenne.

Mais la dispersion des voix augure de difficiles tractations entre les groupes, puisqu'aucun des quatre premiers n'est en mesure d'atteindre la majorité absolue sans les trois autres.

Par ailleurs, l'hypothèse d'une sortie britannique de l'UE sans accord se renforçait après l'arrivée en tête au Royaume-Uni du Parti du Brexit du populiste Nigel Farage, avec 31,5% des voix, selon des premiers résultats dimanche.

«L'Europe sera livrée à elle-même ce lundi. Ou plutôt, dans la zone euro, car Londres sera fermé, comme Wall Street, ce qui devrait largement réduire l'activité sur les autres places européennes», souligne dans une note Tangi Le Liboux, stratégiste pour le courtier Aurel BGC.

À l’étranger

Les Bourses chinoises ont terminé en ordre dispersé lundi face aux difficiles tractations commerciales sino-américaines, malgré l'optimisme affiché par le président des États-Unis, Donald Trump.

La banque centrale chinoise a indiqué dimanche qu'elle apporterait des liquidités à la banque de Mongolie intérieure Baoshang, qui présente un «risque de crédit important» et dont les régulateurs chinois ont pris le contrôle. Elle a aussi affirmé que les régulateurs financiers fourniraient plus de mesures de soutien au banques de petite et moyenne taille.

«Les législateurs ont récemment donné des signes clairs qu'ils veulent maintenir la stabilité des marchés à l'heure où les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis sont une source d'incertitudes», remarque Shen Zhengyang, analyste chez Northeast Securities.

À l’agenda

Rien ne figurait à l'agenda macro-économique. Les ministres du Commerce de l'Union Européenne devaient se réunir au lendemain des élections européennes.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street flambe au lendemain d'une séance noire

Mis à jour le 10/03/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés boursiers ont repris de l'altitude cet après-midi dans une journée à forte volatilité.

Bourse: le S&P/TSX termine une bonne année 2019 sur un léger recul

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la séance de mardi en baisse de 35 points.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.