Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 21/09/2020 à 08:14

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 21/09/2020 à 08:14

(Photo: Getty Images)

Wall Street se préparait à ouvrir en baisse, après une première séance de la semaine en baisse pour les Bourses chinoises, lestées par la remontée des contaminations au coronavirus aux États-Unis et en Europe.

Selon les contrats à terme, le S&P 500 laissait aller 1,67 %, à 3 260 points, le Dow Jones reculait de 2,03 %, à 27 043 points, et le Nasdaq cédait 1,56 %, à 10 756 points.

Les marchés européens étaient eux aussi dans le rouge. Le CAC 40 de Paris baissait de 3,07 %, à 4 825 points. À Londres, le FTSE 100 chutait de 3,19 %, à 5 815 points. À la Bourse de Francfort, le DAX reculait de 3,11 %, à 12 708 points.

Lundi à la clôture, l’indice Hang Seng de Hong Kong a chuté de 2,06 % à 23 951 points. 

Les indices composites de Shanghai (-0,63 % à 3 317 points) et de Shenzhen (-0,52 % à 2 208 points) ont enregistré des reculs moins marqués.

« Les investisseurs restent indécis quant à la marche à suivre », a commenté Stephen Innes, un analyste d’Axicorp.

« Après le rebond initial à la suite des confinements, la trajectoire économique de l’Europe et des États-Unis pourrait être en passe d’entrer dans une sombre deuxième phase, caractérisée par une distanciation sociale persistante, un chômage élevé et des dommages croissants du côté de l’offre », a-t-il prédit.

Près d’un million d’habitants de la région de Madrid sont depuis lundi priés « de rester chez eux la majorité du temps », tandis que les États-Unis frôlent désormais la barre hautement symbolique des 200 000 morts du coronavirus.

La situation paraît aussi préoccupante en France, où plus de 10 000 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures, et au Royaume-Uni, où le ministre de la Santé s’est dit prêt à recourir à un nouveau confinement général pour toute l’Angleterre, mais seulement en guise de « dernière ligne de défense ».

Les indices avaient pourtant débuté la séance légèrement dans le vert, les investisseurs espérant des évolutions positives des discussions sur un plan de relance américain. 

Le témoignage cette semaine devant le Congrès du président de la Fed était également attendu.

Mais le pessimisme quant à l’évolution de la pandémie de Covid-19 a rapidement repris le dessus, les trois indices phares des Bourses chinoises s’affichant en repli dès le milieu de la séance.

Autre place financière majeure en Asie, la Bourse de Tokyo était fermée lundi. Vendredi, son indice phare, le Nikkei, avait conclu en hausse de 0,18 %.

Du côté du pétrole

Les indices pétroliers plongeaient tous les deux largement dans le rouge lundi peu avant l’ouverture de Wall Street. Le prix du brut américain WTI flanchait de 2,38 %, à 40,13 $ US, et celui du baril de Brent londonien perdait 2,36 %, à 42,12 $ US.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

23/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

Le dernier débat entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden a été relativement calme.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

22/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

« Des espoirs subsistent qu’un accord soit trouvé entre démocrates et républicains sur un plan américain de relance ».

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.