Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 17/06/2019 à 07:01

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 17/06/2019 à 07:01

(Photo: Getty)

La Bourse de New York pointe vers une ouverture un peu au-dessus de l'équilibre lundi matin, démarrant une semaine dédiée à la politique monétaire avec la très attendue réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), déterminante pour l'orientation des marchés.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est au neutre, à 26 128 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, progresse de 0,11% à 7512,75 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,02% à 2895,25 points.

Contexte

«L'attention du marché se focalisera cette semaine sur la réunion de la Fed qui est stratégique étant donné les attentes des investisseurs concernant une inflexion de politique monétaire», affirme Christopher Dembik, responsable recherche économique de Saxo Banque.

«L'enjeu est de taille : les investisseurs tablent sur trois baisses de taux dans les mois à venir alors que, fin décembre 2018, ils anticipaient deux hausses de taux en 2019», poursuit-il.

La Fed réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire et pourrait à cette occasion préparer le terrain à une prochaine baisse des taux. L'institut publiera aussi mercredi de nouvelles prévisions économiques. La conférence de presse du patron de la Jerome Powell sera passée au crible.

«Si les États-Unis et la Chine ne reviennent pas à la table des négociations et que l'escalade se poursuit, la dégradation des perspectives pourrait inciter la Fed à agir. Mais il faudra attendre la fin du mois et le G20 pour en savoir plus sur l'évolution des rapports sino-américains», souligne de son côté Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC.

Les craintes liées à la guerre commerciale avec la Chine font redouter une nette décélération de la croissance américaine, voire une récession dans les prochains mois.

Toute cette semaine, l'administration Trump va tenir des auditions publiques dans le cadre de son enquête sur l'opportunité d'imposer des hausses de droits de douane sur quelque 300 milliards de dollars de biens chinois supplémentaires.

Au cours de ces auditions, les entreprises américaines devraient lancer des avertissements, craignant licenciements, manque à gagner et pertes de parts de marché.

D'autres réunions de banques centrales sont également attendues, celles de la Banque du Japon et de la Banque d'Angleterre jeudi.

«La Banque centrale européenne organise son forum annuel à Sintra, un rendez-vous important où les banquiers centraux européens auront en tête la succession de Mario Draghi», ajoute M. Le Liboux.

Quant au regain de tension géopolitique dans la région du Golfe, Londres a prévenu qu'il existait actuellement un «grand risque» d'escalade, après les accusations mutuelles de Téhéran et de Washington sur la responsabilité des attaques jeudi contre deux navires en mer d'Oman.

Samedi, Ryad et Abou Dhabi ont appelé à la sécurisation des approvisionnements en énergie venant du Golfe après ces attaques.

À l’étranger

La bourse de Hong Kong a clôturé en hausse, lundi, alors que les investisseurs saluent la décision du gouvernement de suspendre la proposition de loi controversée sur l'extradition. En Chine continentale, la Bourse de Shanghai a fini en légère hausse, tandis que la Bourse de Shenzhen a clôturé en baisse.

Les investisseurs abordent avec prudence deux événements: la réunion de la réserve fédérale américaine cette semaine et le sommet du G20 où Donald Trump et Xi Jinping doivent discuter de la situation commerciale entre les deux pays.

Après trois jours de pertes, en raison des manifestations contre la loi autorisant les extraditions vers la Chine, où le Hang Seng cède plus de 2%, la Bourse de Hong Kong retourne donc en terrain positif.

Une autre manifestation dimanche, pacifique à la différence de celle de mercredi ayant donné lieu à des violences policières, a réuni environ deux millions de personnes, selon les organisateurs.

Les autorités locales ont finalement reculé, suspendant le projet de loi sur l'extradition, qui, selon les milieux d'affaires, nuirait à l'image internationale du centre financier de Hong Kong.

Les acteurs du marché, «vont pousser un grand soupir de soulagement, aujourd'hui, alors que, mercredi quand les gaz lacrymogènes et les balles en caoutchouc fusaient, le marché était extrêmement nerveux et inquiet que la bombe à retardement n'explose», déclare Stephen Innes, directeur associé chez Vanguard Markets. «Heureusement, la sagesse l'a emporté».

«La bourse de Hong Kong est soulagée», explique Ben Kwong, directeur général de KGI Asia, à Bloomberg News. «On avait peur que les manifestations dégénèrent. Maintenant que le gouvernement a reculé, la tension devrait au moins s'apaiser».

Les regards se tournent aussi vers la Fed alors que la plupart des observateurs parient sur une baisse des taux le mois prochain.

Les marchés attendent aussi la rencontre sino-américaine au G20, où les chefs d'État des deux pays discuteront de la guerre commerciale qui les opposent.

L'optimisme est limité alors que les officiels américains ont minimisé les chances d'accord entre les deux pays.

À l’agenda

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs s'intéresseront en cours de séance à plusieurs statistiques concernant l'immobilier aux États-Unis, mais ce sont surtout les indicateurs avancés PMI qui animeront les marchés vendredi.

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Une autre semaine Trumpesque

BLOGUE. Octobre a mauvaise réputation. Les négociations commerciales et les résultats financiers sont deux épouvantails.

À la une

À surveiller: Canada Goose, CAE et Imperial Oil

09:10 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Pourquoi le Royaume-Uni et les États-Unis sont considérés dangereux

BALADO. 20 000 expats ont noté leur tranquillité, leur sécurité personnelle et la stabilité politique dans 64 pays.

Bourse: Wall Street près de l'équilibre

Mis à jour à 10:16 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Pékin a indiqué jeudi que la levée des surtaxes douanières était une condition préalable.