Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 12/08/2019 à 06:57

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 12/08/2019 à 06:57

(Photo: Getty)

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en baisse lundi matin, dans une séance focalisée sur les dossiers géopolitiques, entre crise politique en Italie et guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,61%, à 26 109 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,66% à 7610 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,62% à 2901,75 points.

Contexte

Les investisseurs regardent «avec inquiétude la décomposition du gouvernement italien et l’effondrement des rendements gouvernementaux dans la majeure partie des pays du globe», ont relevé dans une note les analystes de Mirabaud Securities Genève.

En Italie, les sénateurs doivent prendre une première décision lundi sur l'avenir du gouvernement de Giuseppe Conte, à l'agonie depuis que le chef de la Ligue (extrême droite) Matteo Salvini a décrété sa mise à mort jeudi et réclamé des élections immédiates.

Son objectif: faire encore monter la pression pour obtenir le vote d'une motion de censure contre le gouvernement, au plus tard le 20 août, et des élections dès l'automne pour capitaliser sur des sondages qui lui donnent 36/38% des intentions de vote.

«Si les investisseurs se sont habitués aux chocs politiques ces dernières années (Brexit, montée du populisme, élection de Donald Trump), il est probable que cette énième tension politique italienne aura un impact (...) sur plusieurs actifs financiers en zone euro et pourrait inciter la BCE à intervenir le plus rapidement possible», selon Mirabaud Securities Genève.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui est montée d'un cran, continuait également de préoccuper les investisseurs.

Donald Trump avait averti vendredi que les États-Unis n'étaient «pas prêts» à conclure un accord commercial avec la Chine, évoquant même une possible annulation du round de discussions prévues en septembre à Washington. Une escalade des taxes douanières dans ce bras de fer risque d'entamer considérablement la croissance économique chinoise, a affirmé peu après le FMI.

À l’étranger

Les Bourses chinoises ont clôturé lundi en ordre dispersé, soucieuses de la tournure que pourrait prendre la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ainsi que des violentes manifestations à Hong Kong.

Les investisseurs asiatiques étaient de nouveaux hantés par la guerre commerciale à laquelle se livrent Chine et États-Unis à coups de sanctions douanières et d'interdictions diverses.

Le président Donald Trump a même évoqué vendredi l'arrêt des négociations commerciales avec Pékin alors que de nouvelles discussions sont prévues en septembre à Washington.

À l’agenda

Les investisseurs attendent aujourd'hui le rapport mensuel américain sur les marchés agricoles et le solde budgétaire américain en juillet.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: le S&P/TSX termine une bonne année 2019 sur un léger recul

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la séance de mardi en baisse de 35 points.

Bourse: un scénario émerge pour 2020

BLOGUE. Le rétablissement de l'économie et des profits domine les pronostics, mais la Bourse a pris les devants.

À la une

Taxe carbone sur les billets d'avion: contre-productif dit Air France

13:43 | AFP

Ça gênerait les efforts déployés par les compagnies aériennes pour s’équiper d’appareils moins énergivores.

Les 6 points chauds où éviter de faire des affaires en 2020

CHRONIQUE. Corruption, extorsion, risque d'enlèvement... Les dangers sont de plus en plus élevés à l'étranger.

GES : le Québec en voie de rater ses cibles en 2030

On observe toujours plus de véhicules par 1000 habitants, sans parler d’une plus grande proportion de camions légers.