Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 01/08/2019 à 07:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 01/08/2019 à 07:00

(Photo: Getty)

La Bourse de New York semble vouloir reprendre de l'élan jeudi matin, après avoir digéré la décision de la Fed la veille, et même si les investisseurs auraient probablement souhaité un discours plus accommodant de la Banque centrale américaine.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en légère hausse de 0,18%, à 26 902 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, avance de 0,23% à 7886 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,13% à 2986,25 points.

Contexte

«Les marchés vont devoir digérer les annonces de la Fed, la publication des PMI manufacturiers partout sur la planète et une nouvelle avalanche de résultats d'entreprises», a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

«Si la Fed ne veut pas s'engager dans un cycle de baisse des taux, Wall Street sait qu'elle sera prête à intervenir encore si nécessaire», a-t-il complété.

La Banque centrale américaine, sous la pression constante de Donald Trump pour stimuler l'économie, a en effet réduit ses taux d'intérêt pour la première fois en 11 ans mercredi, mais a eu du mal à justifier ce retour à une politique accommodante alors que l'économie américaine se porte bien.

Le Comité monétaire a néanmoins laissé la porte ouverte à un nouveau geste affirmant qu'il agirait de «manière appropriée pour soutenir la croissance». Sur ce point, le président de la Fed Jerome Powell a néanmoins semé un peu la confusion en affirmant à la fois que la Fed n'abordait pas «un long cycle» de baisses et en soulignant ensuite que d'autres réductions n'étaient pas exclues.

«Il faudra une inflation en berne et un marché du travail de faible qualité pour avoir un réajustement supplémentaire lors du prochain rendez-vous» de la Fed en septembre, a souligné de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«Le président de la Fed l'a dit, ce n'est pas le début d'un cycle de baisse des taux. Justement, vendredi, le rapport sur l'emploi sera un premier indicateur à surveiller pour les marchés», selon lui.

À l’étranger

Les Bourses chinoises ont fini jeudi en recul, la Banque centrale américaine (Fed) ayant écarté l'idée d'un cycle de baisses régulières de ses taux après celle décidée mercredi, tandis que la Bourse de Tokyo s'est maintenue légèrement dans le vert.

Un net affaiblissement du yen face au dollar a redonné de l'entrain aux acheteurs en cours de séance, compensant la déception liée aux commentaires de la Fed.

À l’agenda

En matière d'indicateurs, l'activité manufacturière en Chine s'est de nouveau contractée en juillet mais à un rythme moins soutenu, selon un indice indépendant publié jeudi.

La séance sera marquée par le PMI manufacturier en zone euro (IHS Markit) et aux Etats-Unis (ISM) pour le mois de juillet. Chez nos voisins du sud, les dépenses de construction pour juin sont également à l'agenda.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: le S&P/TSX termine une bonne année 2019 sur un léger recul

L’indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la séance de mardi en baisse de 35 points.

Bourse: un scénario émerge pour 2020

BLOGUE. Le rétablissement de l'économie et des profits domine les pronostics, mais la Bourse a pris les devants.

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.