Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 17/01/2019 à 06:59

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 17/01/2019 à 06:59

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en recul jeudi, après deux séances dans le vert, les investisseurs surveillant les nouveaux développements venus d'outre-Manche concernant le Brexit.


Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,32% à 24 076 points selon les contrats à terme. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, recule de 0,39 % %, à 6640,25 points. Le S&P500, quant à lui, perd 0,35% à 2604 points.


Hier à Wall Street, les trois principaux indices ont terminé la séance sur des gains, soutenus par les bons résultats trimestriels des géants bancaires Goldman Sachs et Bank of America. En outre, les dirigeants des groupes se sont montrés confiants au sujet de l'économie américaine.


Contexte


«Les marchés vont encore se frotter à l'incertitude du Brexit, au shutdown américain et aux publications de résultats», a résumé Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC


Aux États-Unis, la fermeture partielle des administrations fédérales approchait de sa quatrième semaine, sans qu'une solution se profile.


Dans la soirée les investisseurs ont pris connaissance du Livre Beige de la Fed. Les incertitudes politiques et commerciales, la volatilité des marchés financiers et les hausses de taux d'intérêt ont entamé l'optimisme des milieux d'affaires aux États-Unis au début de l'année, selon ce rapport de conjoncture.


«En Europe, le casse-tête du Brexit sera également une menace permanente dans les prochains jours, maintenant que l'accord de sortie a été rejeté», a-t-il ajouté.


La Première ministre britannique Theresa May a survécu de justesse à une motion de censure mais doit de nouveau s'atteler jeudi à trouver d'autres plans pour sauver le Brexit.


À l’étranger


La Bourse de Hong Kong a terminé en recul jeudi après une séance passée à osciller entre l'optimisme engendré par les résultats encourageants des entreprises américaines et un regain d'inquiétude relative aux tensions sino-américaines.


Les marchés d'action ont démarré l'année sur une note positive, tirés principalement par l'espoir de la résolution du conflit commercial sino-américain.


Mais la confiance des investisseurs a été fragilisée mercredi par des informations de presse sur l'ouverture d'une enquête pénale aux États-Unis pour des soupçons de vols de technologies par le géant chinois de la technologie Huawei.


Cette annonce intervient quelques semaines après l'arrestation au Canada de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, également la fille du fondateur du groupe. Les États-Unis, qui demandent son extradition, la soupçonnent de complicité de fraude pour contourner les sanctions contre l'Iran.


À l’agenda


Du côté des indicateurs, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux États-Unis, les mises en chantier de logements pour décembre et l'indice d'activité de la région de Philadelphie pour janvier sont attendus.


La publication des résultats de géants américains va en outre se poursuivre avec notamment à la mi-journée ceux de la banque Morgan Stanley.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

06:56 | LesAffaires.com et AFP

Un déluge de résultats est attendu cette semaine, dont ceux d'Amazon, Facebook, Exxon Mobil et Boeing.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

18/04/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Nous avons une petite reprise de souffle à la veille de Pâques.»

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.