Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 15/10/2020 à 08:22

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 15/10/2020 à 08:22

Nancy Pelosi, la présidente de la chambre des représentants des États-Unis (Photo: Getty Images)

Les espoirs d’un accord rapide sur un nouveau plan de soutien à l’économie américaine s’amenuisent et le durcissent dans plusieurs pays européens de leurs mesures contre le coronavirus pèsent sur les marchés mondiaux.

Le gouvernement de Donald Trump et l’opposition démocrate ont des positions « très éloignées » sur plusieurs pans du nouveau plan de soutien, a indiqué mercredi le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin lors d’une conférence. 

Cette sortie du dirigeant américain a suscité la désillusion chez ceux qui attendaient un accord avant la présidentielle du 3 novembre. 

« C’est la procrastination sans fin, de part de d’autres », réagit Michael Hewson, analyste marchés en chef pour CMC Markets UK.

Ce plan, en discussion depuis des semaines, vise à aider l’économie américaine à se remettre sur les rails après l’énorme choc de la Covid-19 sur les ménages et les entreprises.

À Wall Street, les contrats à terme laissaient présager une ouverture en forte baisse : le S&P 500 reculait de 1,16 %, à 3440 points, le Dow Jones flanchait de 1,10 %, à 28 102 points, et le Nasdaq cédait 1,48 %, à 11 796 points.

Le contexte en Europe n’est guère plus encourageant, avec le durcissement des restrictions face à la flambée du coronavirus en France, en Allemagne ou encore aux Pays-Bas. L’indice CAC 40 de Paris, baissait de 2,38 %, à 4824 points, le FTSE 100 de Londres reculait de 2,21 % à 5804 points, et le Dax de Francfort chutait de 2,92 %, à 12 647 points.

À Tokyo, l’indice vedette Nikkei a ainsi reculé de 0,51 % à 23 507 points et l’indice élargi Topix a perdu 0,74 % à 1 632 points.

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a chuté plus lourdement (-2,06 % à 24 159 points), plombé notamment par ses poids lourds technologiques Alibaba et Tencent sur fond de tensions sino-américaines.

L’indice composite de Shanghai a, quant à lui, cédé 0,26 % à 3 332 points et celui de Shenzhen a abandonné 0,7 % à 2 274 points, alors que les chiffres de septembre de l’inflation et des prix à la production en Chine ont déçu les observateurs.

Du côté du pétrole

Les cours du pétrole étaient dans le rouge, après deux séances de gains élevés, dans l’attente du rapport hebdomadaire sur les stocks de brut américains ultérieurement jeudi.

Vers 08H30 le prix du baril de brut américain baissait de 3,53 % à 39,61 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord perdait 3,25 % à 41,91 dollars.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

23/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

Le dernier débat entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden a été relativement calme.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

22/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

« Des espoirs subsistent qu’un accord soit trouvé entre démocrates et républicains sur un plan américain de relance ».

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.