Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 01/02/2018 à 06:28, mis à jour le 01/02/2018 à 07:38

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 01/02/2018 à 06:28, mis à jour le 01/02/2018 à 07:38

1. Contexte


Au lendemain du dévoilement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine–qui laisse entrevoir de nouveaux resserrements des conditions de crédit cette année– et avant la publication des résultats de plusieurs poids lourds technos, les investisseurs se montrent hésitants.


2. Prévisions


Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq se replient de respectivement 0,01%, 0,15% et 0,18% dans les négociations précédant l'ouverture officielle.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,78% à 69,43$US.


3. À l'étranger


En Asie, la Bourse de Hong Kong et celle de Shanghai ont fini en baisse de respectivement 0,75% et 0,99%, en ligne avec le mouvement de recul enregistré récemment sur les places asiatiques après les envolées du mois de janvier. La Bourse de Tokyo a en revanche terminé en hausse de 1,68%.


En Europe, les indices sont principalement dans le vert à la mi-journée. Le CAC 40 de Paris s'élève de 0,46% et le DAX de Francfort prend 0,21%, mais le FTSE 100 de Londres cède 0,01%.


«La banque centrale américaine a laissé ses taux directeurs inchangés hier soir, comme attendu par les marchés et les économistes. Mais l'attention des investisseurs s'est concentrée sur les modifications dans le communiqué du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC)», ont souligné les analystes du courtier Aurel BGC.


«Très logiquement, mais pouvait-elle dire autre chose, la banque centrale constate que l'inflation devrait augmenter en 2018 (...)», ce qui «renforce la position des (membres les plus offensifs) de la Fed qui désiraient trois à quatre hausses des taux directeurs cette année», ont-ils ajouté.


La banque centrale américaine, qui avait relevé les taux d'un quart de point de pourcentage en décembre, les a laissés entre 1,25% et 1,50%. Changeant un peu de ton par rapport à son dernier rendez-vous, la Fed dit s'attendre à ce que l'inflation «remonte cette année pour se stabiliser à moyen terme autour de la cible de 2%».


Du côté des indicateurs, le marché automobile français a progressé de 2,5% en janvier sur un an, tiré par une bonne performance de Peugeot, selon les chiffres publiés jeudi par le Comité des constructeurs français d'automobiles.


4. Agenda


L'agenda économique est bien garni aux États-Unis. Outre les demandes initiales d'assurance-chômage pour la semaine terminée le 26 janvier, on attend les dépenses de construction de décembre, l'indice ISM Manufacturier et les ventes automobiles de janvier, ainsi que des chiffres sur les coûts de la main-d'oeuvre du quatrième trimestre.


Au Canada, il n'y a aucune statistique à l'agenda d'ici la fin de la semaine.


5. Titres en action


Les analystes reviennent sur les résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes de Groupe CGI(GIB.A, 70,40$). Voici quelques réactions:


-Maher Yaghi, de Desjardins Marché des capitaux, réitère sa recommandation d'achat pour le titre et sa cible de 80$. Il continue de croire que le titre offre une occasion d'investissement attrayante.
-Steven Li, de Raymond James, fait passer sa cible de 78$ à 80$. Il réitère sa recommandation surperformance pour le titre.
-Paul Treiber, de RBC Marchés des capitaux, maintient sa cible à 82$ et sa recommandation à surperformance.
-Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, fait passer sa cible de 80$ à 85$, tout en maintenant sa recommandation surperformance.
-Paul Steep, de Banque Scotia, bonifie sa cible de 72$ à 76$. Il réitère sa recommandation surperformance.


Turan Quettawala, de Banque Scotia, continue de figurer parmi les analystes les plus optimistes à l’égard de Bombardier(BBD.B, 3,48$). Il fait passer sa cible pour le titre de 3,75$ à 4,25$, tout en réitérant sa recommandation surperformance de secteur. Sa cible actuelle prévoit une appréciation de 22,1% de l’action sur un an. Au cours de la dernière année, Bombardier a grimpé de près de 40%. Plus de détails à suivre dans notre rubrique titres à surveiller.


Saputo(SAP,42,33$) dévoile ses résultats du troisième trimestre en cours de journée. Les analystes sondés par Reuters visent un bénéfice de 0,50$ par action sur des recettes de 2,93G$. Le titre de la multinationale des produits laitiers a sous-performé le marché au cours de la dernière année, puisqu’il est en baisse de 11,65%.


Steven Li, de Raymond James, fait passer sa cible pour le titre du fournisseur de logiciels Open Text(OTEX, 42,12$ à Toronto) de 40$ à 44$US, tout en réitérant sa recommandation surperformance. La société torontoise a dévoilé des résultats du deuxième trimestre qu’il juge solides, marqués par une croissance interne pour un troisième trimestre consécutif et la contribution des récentes acquisitions.


Au sud de la frontière, on attend les résultats de Alphabet (Google), Amazon, Mattel, Apple et Time Warner.


Le fabricant italien de voitures de luxe Ferrari(RACE, 119,50$US) a annoncé jeudi avoir enregistré un bond de 34% de son bénéfice net en 2017, à 537 millions d'euros, un résultat meilleur qu'attendu. Selon le consensus Factset Estimates, les analystes tablaient sur 528M euros. Le titre a gagné 92% au cours de la dernière année. 


UPS(UPS, 127,32$US) a réalisé un bénéfice de 1,67$ par action à son quatrième trimestre, mieux que le bénéfice de 1,66$US l'action attendu des analystes.


À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Apple riposte à la plainte de Spotify

15/03/2019 | AFP

Spotify a annoncé mercredi avoir déposé une plainte « formelle » auprès de la Commission européenne contre Apple.

Spotify accuse Apple d'«abus de position dominante»

13/03/2019 | AFP

Une première plainte informelle a été déposée il y a trois ans devant la Commission européenne.

À la une

Défi Start-up 7: l'importance de rester concentré lors de la création d'une entreprise

Il y a 35 minutes | Denis Lalonde

ENTREVUE. Daniel Beaulé, mentor au Réseau M, discute des pièges à éviter lors de la création d'une entreprise.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?