Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 20/09/2019 à 07:00

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 20/09/2019 à 07:00

(Photo: archives)

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en hausse vendredi matin, dans un marché qui prenait encore le temps de digérer les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,19%, à 27 129 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, avance de 0,26% à 7938,50 points. Le S&P500, quant à lui, prend 0,19% à 3013,50 points.

Contexte

Les marchés réagissent «dans le sillage de la digestion de la réunion de la Réserve fédérale américaine de mercredi soir où Jerome Powell a annoncé une baisse de taux en même temps qu'une (…) hausse des prévisions de croissance de l'économie américaine», ont souligné dans une note les analystes de Mirabaud Securities Genève.

Comme anticipé par les marchés, la Banque centrale américaine a annoncé mercredi une modeste baisse des taux d'intérêt, de 25 points de base, la deuxième en deux mois, mais le Comité monétaire est apparu très divisé sur la décision.

Plus globalement, «la semaine a été un peu étrange pour les marchés boursiers, qui ont reculé au début, craignant que la forte hausse des prix du pétrole causée par l'attaque de drones du week-end dernier sur des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite n'ébranle l'économie mondiale dans les semaines et mois à venir», a indiqué pour sa part dans une note Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK.

À ce sujet, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, en tournée dans le Golfe, a assuré que les Etats-Unis privilégiaient une «solution pacifique» avec l'Iran, qu'il accuse d'être à l'origine de cette récente attaque.

«L'absence d'escalade jusqu'à présent semble avoir tempéré une bonne partie de la flambée des prix du pétrole de cette semaine, ce qui a incité les marchés boursiers à sortir de leurs creux, mais il reste néanmoins un malaise important quant à ce qui pourrait se produire au cours des prochains jours et semaines», a complété M. Hewson.

À l’étranger

Les Bourse asiatiques ont terminé la séance de vendredi sans entrain, réagissant diversement à des décisions ou propos de banques centrales.

Les investisseurs ont vu d'un assez bon oeil les propos volontaristes du gouverneur de la Banque du Japon (BoJ) se disant prêt à agir pour soutenir l'économie si nécessaire.

L'institution a maintenu inchangée sa politique monétaire jeudi, mais elle est désormais plus encline à intensifier ses mesures déjà très accommodantes, dans le contexte du ralentissement de l'économie mondiale, a signifié lors d'une conférence de presse le gouverneur Haruhiko Kuroda.

La hausse du marché tokyoïte était toutefois limitée par la perspective d'un long week-end, lundi prochain étant férié au Japon, ce qui incitait certains investisseurs à favoriser des prises de bénéfices, indiquait Okasan Securities dans une note.

À l’agenda

Sur le plan des indicateurs, les investisseurs prendront connaissance de la confiance du consommateur en zone euro pour le mois de septembre.

Au Japon, les prix à la consommation (hors produits frais) ont augmenté de 0,5% en août sur un an, soit un nouveau plus bas depuis deux ans, selon des chiffres du ministère des Affaires intérieures.

À suivre dans cette section

À la une

À surveiller: Couche-Tard, H2O Innovation et Rogers

Il y a 16 minutes | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Couche-Tard, H2O Innovation et Rogers? Voici quelques recommandations d’analystes.

Sur le banc des pénalités, Couche-Tard est bon marché

Il y a 5 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Tous se demandent quelle autre filière Couche-Tard a choisie en tant qu’avenue de croissance complémentaire.

Keystone XL, première pomme de discorde entre Trudeau et Biden

07:05 | AFP

Dès son arrivée au pouvoir, le nouveau président américain pourrait compliquer la tâche du premier ministre canadien.