Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 15/11/2019 à 06:50

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 15/11/2019 à 06:50

(Photo: archives)

La Bourse de New York semble vouloir repartir de l'avant vendredi matin, dopée par des propos sur le commerce du conseiller économique à la Maison Blanche, Larry Kudlow, malgré l'absence d'accord concret entre Washington et Pékin.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,24%, à 27 812 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, prend 0,32% à 8292 points. Le S&P500, quant à lui, progresse de 0,22% à 3103,75 points.

Contexte

En affirmant que les discussions avec Pékin sur le commerce étaient très constructives et un accord tout proche, «le conseiller économique à la Maison Blanche ne fait que répéter ce que les autorités américaines affirment constamment depuis avril ou presque», observe Tangi le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

Et en attendant, «l'accord en question n'est toujours pas signé». «Pire, Donald Trump n'a même pas encore annoncé le report des droits de douane sur les importations du secteur automobile alors que la date limite est dépassée», souligne l'expert.

Les marchés étaient également soulagés par les perspectives économiques, oubliant volontiers le bémol en Asie que constitue le ralentissement de la production industrielle en Chine en octobre.

«Le président de la Fed, Jerome Powell, a réitéré sa confiance dans la pérennité de la croissance américaine», souligne Saxo Banque dans une note. Il a fait valoir jeudi que la faiblesse de l'industrie manufacturière n'affectait pas le reste de l'économie aux États-Unis, toujours soutenue par la consommation des ménages.

Ce qui renforcerait l'opinion que la Réserve fédérale ne baissera probablement pas les taux d'intérêt à court terme.

«Le président de la Réserve fédérale de Saint-Louis, James Bullard (partisan d'une forte baisse des taux), a déclaré qu'il ne voyait pas la nécessité d'abaisser les taux d'intérêt au-delà des trois réductions déjà décidées cette année par la banque centrale américaine», précisent les analystes de Mirabaud Securities Genève.

À l’étranger

La Bourse de Tokyo a rebondi vendredi, reprenant espoir dans possible prochain accord commercial entre Washington et Pékin après des déclarations d'un haut responsable américain, qui n'ont toutefois peu, voire guère, soutenu les places chinoises.

Les indices avaient démarré la séance autour de l'équilibre, avant de bondir dans la foulée de propos rapportés dans les médias du conseiller économique à la Maison Blanche, Larry Kudlow. Celui-ci a assuré que Washington et Pékin avaient fait «d'énormes progrès» et qu'un accord commercial préliminaire était désormais proche.

Les marchés financiers «avaient déjà intégré des éléments comme le retrait potentiel de hausses de tarifs douaniers, donc si ces choses arrivent vraiment, ce sera un soulagement» pour les investisseurs, a rappelé Yoshihiro Okumura, un responsable de Chibaqin Asset Management cité par l'agence Bloomberg.

Les propos de M. Kudlow ont aussi offert un répit à l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong, qui a fini stable vendredi, après avoir subi de lourdes pertes ces derniers jours dans un cadre de violences accrues associées au mouvement de contestation qui ébranle l'ex-colonie britannique depuis des mois.

En revanche en Chine continentale, les investisseurs ont préféré prendre des bénéfices après la légère hausse des cours la veille: l'indice composite de Shanghai a en revanche lâché 0,64% et celui de Shenzhen a perdu 1,13%.

À l’agenda

Les ventes au détail et la production industrielle d'octobre aux États-Unis alimenteront la séance.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:01 | LesAffaires.com et AFP

«La semaine qui nous attend devrait dicter la tendance de cette fin d'année.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

06/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Des interrogations persistent concernant les relations commerciales entre Washington et Pékin.»

À la une

De multitude d'écarts de revenus en défaveur des gens racialisés au Canada

Le taux de chômage le plus élevé était celui des femmes racialisées, de 9,6 %.

À surveiller: Telus, Roots et Banque TD

09:23 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Telus, Roots et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Dites, ça vous dirait de travailler depuis la Floride?

BLOGUE. Votre réalité, demain matin? Oui, mille fois oui, selon une étude de Harvard et de la Northeastern...