Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 15/01/2020 à 06:49

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 15/01/2020 à 06:49

(Photo: Rick Tap pour Unsplash)

La Bourse de New York se dirige vers une ouverture en légère baisse mercredi matin, dans un marché sur ses garde avant de connaître le contenu de l'accord commercial qui doit être signé dans l'après-midi entre les États-Unis et la Chine.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en baisse de 0,05% à 28 921 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, perd 0,02% à 9060 points. Le S&P500, quant à lui, recule de 0,03% à 3287 points.

Contexte

«L'accord commercial de phase 1 entre les États-Unis et la Chine doit être signé ce mercredi à la Maison Blanche. Ce n'est rien d'autre qu'un cessez-le-feu, certainement pas la résolution définitive de tous les différends entre les deux pays», a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Donald Trump doit parapher mercredi à 11h30, en présence du vice-Premier ministre chinois Liu He, un accord synonyme de trêve à la guerre commerciale avec la Chine, adressant un signal d'apaisement à sa base à l'aube d'une année électorale qui débute par un retentissant procès en destitution.

«Les investisseurs sont désormais dans l'attente du contenu de l'accord, mais les marchés font le pari que l'accalmie va durer au moins jusqu'aux élections présidentielles américaines», a poursuivi M. Le Liboux.

Même si «le risque d'une escalade supplémentaire a désormais disparu, ce qui doit être salué, les taxes (douanières) sont toujours plus élevées aujourd'hui qu'il y a deux ans, et ne devraient pas baisser à court terme», a relativisé pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

L'administration Trump a en effet indiqué mardi que les Etats-Unis allaient maintenir à l'avenir les tarifs douaniers déjà en place sur les importations venues de Chine.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont cédé du terrain mercredi, victimes notamment d'un regain de craintes sur les relations futures entre Pékin et Washington, au-delà de leur accord commercial préliminaire dont la signature est attendue plus tard dans la journée.

La Bourse de New York avait déjà terminé en ordre dispersé mardi, partagée entre les résultats solides de grandes entreprises et une résurgence d'incertitudes sur la trêve sino-américaine.

Car en dépit de l'accord commercial préliminaire entre les deux pays qui doit être signé mercredi à Washington, les États-Unis vont maintenir les tarifs douaniers actuels sur les importations venues de Chine, a prévenu mardi l'administration Trump.

Par conséquent, «il ne faut pas espérer de nouvelles baisses de droits de douane avant l'élection présidentielle américaine de novembre» prochain, a estimé dans une note Tapas Strickland, économiste de la National Australia Bank.

«Les investisseurs vont avoir du mal à être séduits» par la signature de l'accord préliminaire s'il n'y a pas d'autre progrès en vue, a également commenté Mitsushige Akino, un responsable du fonds japonais de gestion d'actifs Ichiyoshi Asset Management, cité par l'agence Bloomberg.

À l’agenda

Aux États-Unis, l'indice d'activité manufacturière de la région de New York (Empire State) complètera l'agenda.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

07/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les annonces de soutien économique de la part des États et des banques centrales se poursuivent.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

06/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

L’espoir de voir l’Europe se diriger vers un possible pic du coronavirus redonnant de l’énergie.

À la une

COVID-19: trois régions du Québec au rouge dès jeudi

Mis à jour il y a 0 minutes | lesaffaires.com

Dès jeudi matin, trois zones du Québec passeront au rouge: Montréal, la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

Montréal et Québec, bientôt des zones rouges

Mis à jour à 11:34 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault pourrait en faire l’annonce à 17h30.

Dimanche, dernière journée de la PCU

Ottawa s’attend maintenant à ce que trois des quatre millions de prestataires de la PCU passent à l’assurance-emploi.